Numicanada - L'essor des banques - Billets de banque du Canada

Vous êtes : Accueil » Billets de banque » Articles » L'essor des banques

L'essor des banques

Par Bibliothèque et Archives Canada    |   Lundi le 29 mars 2004

Montreal Bank, billet de 5 $, 1821
Montreal Bank, billet de 5 $, 1821

La fin de la guerre de 1812-1815, le gouvernement britannique remboursa les billets à leur pleine valeur nominale. Cette décision contribua à restaurer la confiance en la monnaie de papier, facilitant du même coup l'essor des banques au Canada. Les nouvelles banques émirent leurs propres billets, qu'elles garantissaient avec leurs réserves de pièces d'or et d'argent. L'une des premières banques à recevoir une charte de l'Assemblée législative du Bas-Canada en 1822 fut la Montreal Bank, qui adoptera peu après le nom de Bank of Montreal/Banque de Montréal. Cette institution ne tardera pas à devenir l'une des plus puissantes banques du pays.

Banque du Peuple, billet de 1 $, 1836
Banque du Peuple, billet de 1 $, 1836

Quelques Canadiens-français du Bas-Canada fondèrent également des banques. L'une des plus connues était la Banque du Peuple, fondée en 1835 à Montréal.

Bank of Upper Canada, billet de 1 $, 1823
Bank of Upper Canada, billet de 1 $, 1823

D'autres banques virent le jour au Haut-Canada. La Bank of Upper Canada, qui ouvrit ses portes en 1821, restera longtemps la plus importante banque de la Province du Canada. Elle fit faillite en 1866.

Bank of P.E.I., billet de 10 shillings, 1860
Bank of P.E.I., billet de 10 shillings, 1860

La création de banques ne se confina pas au Bas-Canada et au Haut-Canada. Celles-ci s'établirent également dans les Maritimes (par exemple la Bank of Prince Edward Island) et dans l'Ouest (par exemple la Bank of British Columbia).

Bank of British Columbia, billet de 1 $, 18--
Bank of British Columbia, billet de 1 $, 18--

Cet article représente une partie de l'article nommé Musée de la monnaie de la Banque du Canada.

Source : Bibliothèque et Archives Canada