Numicanada - Nouvelle-France, ordonnance de paiement, 48 livres, 1753 - Billets de banque du Canada

Vous êtes : Accueil » Billets de banque » Articles » Nouvelle-France, ordonnance de paiement, 48 livres, 1753

Nouvelle-France, ordonnance de paiement, 48 livres, 1753

Par Bibliothèque et Archives Canada    |   Lundi le 29 mars 2004

C'est à l'initiative des autorités françaises de la Nouvelle-France que le papier-monnaie a été émis pour la première fois en Amérique du Nord. La fameuse monnaie de carte, émise pour la première fois en 1685, constituait une solution d'urgence qui permettait à l'intendant de payer les troupes avant l'arrivée du numéraire que la France expédiait une fois par année. Les billets étaient écrits à la main au verso de cartes à jouer ou de morceaux de cartes ou encore sur des morceaux de carton.

Le besoin croissant d'effectuer des dépenses dans des points autres que les places financières de Montréal et de Québec, conjugué aux risques élevés de vol inhérents au transport des fonds à l'intérieur du pays, poussa les autorités à créer un nouvel instrument de règlement, les ordonnances de paiement. Ces ordonnances servaient provisoirement de monnaie, ce jusqu'à ce qu'elles soient échangées contre de la monnaie de carte à Montréal ou à Québec. Elles étaient endossées et tenaient lieu de monnaie locale. Au début des années 1750, le gouvernement métropolitain commença à remettre aux autorités coloniales des formules imprimées d'ordonnances de paiement du type de celle qui est reproduite ici, ce qui permettait d'en émettre en plus grandes quantités.

Sous l'administration de François Bigot, le dernier intendant de la Nouvelle-France, le privilège d'émission de papier-monnaie fut exploité considérablement au profit personnel de l'intentant et de certains de ses associés. Par la suite, la plupart d'entre eux devaient être jugés et condamnés en France. Bigot lui-même fut condamné à une forte amende et au bannissement. Ces abus de pouvoir expliquent qu'une grande quantité de cartes et d'ordonnances de paiement circulaient encore dans la colonie lorsque la Nouvelle-France passa à l'Angleterre. Une partie seulement de ces effets finit par être remboursée. Cette expérience malheureuse engendra à l'endroit du papier monnaie une attitude de méfiance qui dura pendant un grand nombre d'années au Canada français. L'ordonnance de paiement illustrée ici fait partie de la Collection nationale de monnaies, Banque du Canada.

Ordonnance de paiement, 48 livres, 1753
Ordonnance de paiement, 48 livres, 1753