Les "fameuses" variétés.

Discussions sur les erreurs et variétés des pièces de monnaie
Avatar de l’utilisateur
Jumpy
Messages : 4425
Inscription : Mar Jan 16, 2007 10:30 am
Description : J'ai 40 ans, je suis marié et père de deux jeunes garçons.

Je collectionne la monnaie de circulation en général mais plus particulièrement les pièces de 1 cent et les pièces de cuivres de la reine victoria.
Localisation : Laval Beach

Messagepar Jumpy » Ven Sep 28, 2007 9:20 am

Un petit texte en anglais qui parle du concept d'erreur...

C'est très intéressant. de plus, il y a une section "what's it worth" juste pour les error coin: ca donne une idée de la valeur des erreur, les unes par rapport aux autres et en général.

http://www.coinsite.com/content/Articles/MintErrors.asp

Avatar de l’utilisateur
Sénateur
Messages : 671
Inscription : Dim Août 19, 2007 5:50 pm
Localisation : Rive-Sud de Montréal

Messagepar Sénateur » Ven Sep 28, 2007 10:01 am

Bonjour Jumpy

Merci pour cette référence :D . Je l'ai placé dans mes Favoris :wink: .
Sens

Avatar de l’utilisateur
za75
Messages : 6496
Inscription : Jeu Fév 01, 2007 3:57 pm
Description : Issu d'une famille souche de la région de La Pocatière, les Pelletier, je suis marié et père de Vincent qui, présentement, s'intéresse encore peu à la collection de monnaie, mais qui sait......

Amateur de baseball, j'ai collectionné, pendant mes jeunes années, des cartes de joueurs qui se sont "envolées" depuis, et des pierres de toutes sortes qui m'ont toujours fasciné.
Initié à la collection de monnaie par un de mes oncles qui, à l'époque, vivait à Champigny, près de Québec, je dois cependant vous avouer qu'au cours des quarante dernières années, la diversité des monnaies étrangères m'a beaucoup plus passionné que les monnaies canadiennes.


Encore jeune agronome, j'ai eu l'opportunité d'aller vivre au Maroc avec mon épouse pendant quatre ans, en tant que coopérant. La collection de monnaie et les nombreuses excursions, à travers le pays, ne furent jamais réellement dissociées. Ce fut une avenure palpitante, constamment remplie d'opportunités et de surprises : à titre d'exemple, j'ai découvert près de la mer Méditerranée, dans un petit village nommé Oued Laou, lors d'un souk, étalée avec d'autres pièces sur un tapis berbère posé sur le sol, une pièce en excellent état de conservation, frappée dans ce même village, en AH441 (1050 de notre ère) : cette pièce demeure encore aujourd'hui ma pièce fétiche. C'est d'ailleurs en découvrant les monnaies du Maroc que j'attrapai la piqûre pour les variétés.

Les vingt années qui suivirent, au Québec, me permirent de consolider cette collection et de parfaire mes connaissances. En début de retraite, il y a douze ans, après avoir classé cette collection grâce à un Corpus de très grande qualité, étude en trois volumes, produite au Maroc, j'entrepris la mise à jour des catalogues de Krause, section Maroc, afin notamment de donner une meilleure vitrine à ces monnaies assez peu connues. Dans cette même veine, je fis en sorte que le Musée de la Monnaie, à Ottawa, soit doté d'une collection représentative des monnaies marocaines (1650 à nos jours ).

Et...., ce qui devait arriver, arriva : depuis au moins cinq ans, je me suis plongé dans les variétés non répertoriées des monnaies canadiennes. Au début de cette autre aventure, non moins passionnante, mon action fut surtout reliée aux activités de l'ANPB, soit par des articles, échanges, sensibilisation et information. J'ai découvert Numicanada depuis environ quinze mois et il m'est apparu que ce site et surtout son forum m'offraient une excellente opportunité pour partager avec d'autres membres mon intérêt pour ces variétés. Lorsque je regarde le chemin que nous avons parcouru sur ce site, depuis quelques mois seulement, je suis porté à croire que cet objectif a été réalisé en grande partie. Qui plus est, il me fait encore plus plaisir de constater que la relève est là, qu'elle est de plus en plus structurée et de plus en plus efficace ! À la veille de mes soixante-dix ans, je n'ai donc pas à m'inquiéter, car les membres de ce merveilleux site me semblent très motivés et de mieux en mieux outillés pour aller de l'avant !
Longue vie à Numicanada !

06/2008
Localisation : Rive-sud de Montréal

Messagepar za75 » Mar Août 05, 2008 9:59 pm

Bonsoir,

Je crois que les interventions sur ce sujet, notamment en ce qui concerne les " brindilles " et les " branches ", restent d'actualité :wink:

Avatar de l’utilisateur
Lightw4re
Site Admin
Messages : 6462
Inscription : Jeu Juil 07, 2005 9:08 am
Description : Administrateur
Contact :

Coin Varieties – Major, Minor or Extremely Minor

Messagepar Lightw4re » Mer Sep 30, 2009 7:24 am

Jaime Hernandez - September 29, 2009


We have all looked at clouds and tried to make imaginary shapes out of them at one time or another. Well, the fact is, this happens in the coin industry too.

We hear this way too often, "my variety is very rare or a new discovery, so it should be worth tens of thousands of dollars." So, we say "OK, let's see it." We then pull out our five-power glass to try to examine it and the collector stops us and says "No, No, No! You can't see it with that; you need a 30-power microscope to see it."

As one of the PCGS Price Guide editors, I hear this often, especially since varieties have become extremely successful in the past couple of years. Some varieties are so minor, that you have to use your imagination to even try to see them.

There are a lot of collectors who believe their varieties are worth a fortune. Unfortunately, sometimes we have to break the news and let them know their variety is not as rare or as valuable as they think and many times they are just too minor.

An example is the 1955 Doubled Die cent. This variety is unquestionably a major and well-recognized variety by most dealers and collectors. Because of the dramatic doubling on the coin and its popularity, it commands a very high premium in the hundreds if not thousands of dollars depending on its condition. PCGS has graded thousands of 1955 Doubled Die cents.

There is a also a more minor 1955 Doubled Die cent with much less doubling which requires some imagination to even see. This second, less dramatic doubled die cent might actually be harder to find in the marketplace than the more major 1955 Doubled Die cent. However, it is not necessarily rarer or more expensive. It might just be that since the variety does not command a high premium as the more dramatic 1955 Doubled Die cent, fewer people are actually out looking for the less dramatic variety. PCGS has only graded eight total 1955 minor Doubled Dies. However, it is definitely not rarer or worth more than the more famous doubled die.

Other times, there are reports of new varieties where some collectors immediately assume it is the next big discovery that will shock the coin industry. Sometimes collectors will even tell us "I will let you grade my coin and announce it to the numismatic world, if you grade it for free." In most cases, we don't even recognize these varieties or errors since they are too minor or what we like to call imaginary varieties.

Finally, when pricing new varieties or very minor varieties, it is always best to use common sense, as with the 1955 Doubled Die cents. Should a minor 1955 Doubled Die cent be worth more than the more famous doubled die because it is much harder to find or fewer have been graded? Not necessarily, as it just might not be worth people's time to look for the variety or submit them for grading.

Some coins are considered major varieties and as a rule of thumb, you should be able to see them with the naked eye. Minor varieties are usually a bit harder to see but with a five-power glass, you should be able to spot them.. Extremely minor varieties do require a ten power glass and sometimes even more to spot them. Hopefully after reading this, you will be able to at least get an idea of what major, minor and extremely minor varieties are.


Source

Avatar de l’utilisateur
za75
Messages : 6496
Inscription : Jeu Fév 01, 2007 3:57 pm
Description : Issu d'une famille souche de la région de La Pocatière, les Pelletier, je suis marié et père de Vincent qui, présentement, s'intéresse encore peu à la collection de monnaie, mais qui sait......

Amateur de baseball, j'ai collectionné, pendant mes jeunes années, des cartes de joueurs qui se sont "envolées" depuis, et des pierres de toutes sortes qui m'ont toujours fasciné.
Initié à la collection de monnaie par un de mes oncles qui, à l'époque, vivait à Champigny, près de Québec, je dois cependant vous avouer qu'au cours des quarante dernières années, la diversité des monnaies étrangères m'a beaucoup plus passionné que les monnaies canadiennes.


Encore jeune agronome, j'ai eu l'opportunité d'aller vivre au Maroc avec mon épouse pendant quatre ans, en tant que coopérant. La collection de monnaie et les nombreuses excursions, à travers le pays, ne furent jamais réellement dissociées. Ce fut une avenure palpitante, constamment remplie d'opportunités et de surprises : à titre d'exemple, j'ai découvert près de la mer Méditerranée, dans un petit village nommé Oued Laou, lors d'un souk, étalée avec d'autres pièces sur un tapis berbère posé sur le sol, une pièce en excellent état de conservation, frappée dans ce même village, en AH441 (1050 de notre ère) : cette pièce demeure encore aujourd'hui ma pièce fétiche. C'est d'ailleurs en découvrant les monnaies du Maroc que j'attrapai la piqûre pour les variétés.

Les vingt années qui suivirent, au Québec, me permirent de consolider cette collection et de parfaire mes connaissances. En début de retraite, il y a douze ans, après avoir classé cette collection grâce à un Corpus de très grande qualité, étude en trois volumes, produite au Maroc, j'entrepris la mise à jour des catalogues de Krause, section Maroc, afin notamment de donner une meilleure vitrine à ces monnaies assez peu connues. Dans cette même veine, je fis en sorte que le Musée de la Monnaie, à Ottawa, soit doté d'une collection représentative des monnaies marocaines (1650 à nos jours ).

Et...., ce qui devait arriver, arriva : depuis au moins cinq ans, je me suis plongé dans les variétés non répertoriées des monnaies canadiennes. Au début de cette autre aventure, non moins passionnante, mon action fut surtout reliée aux activités de l'ANPB, soit par des articles, échanges, sensibilisation et information. J'ai découvert Numicanada depuis environ quinze mois et il m'est apparu que ce site et surtout son forum m'offraient une excellente opportunité pour partager avec d'autres membres mon intérêt pour ces variétés. Lorsque je regarde le chemin que nous avons parcouru sur ce site, depuis quelques mois seulement, je suis porté à croire que cet objectif a été réalisé en grande partie. Qui plus est, il me fait encore plus plaisir de constater que la relève est là, qu'elle est de plus en plus structurée et de plus en plus efficace ! À la veille de mes soixante-dix ans, je n'ai donc pas à m'inquiéter, car les membres de ce merveilleux site me semblent très motivés et de mieux en mieux outillés pour aller de l'avant !
Longue vie à Numicanada !

06/2008
Localisation : Rive-sud de Montréal

Re:

Messagepar za75 » Mer Sep 30, 2009 11:36 am

Bonjour,


za75 a écrit :Bonsoir,

Je crois que les interventions sur ce sujet, notamment en ce qui concerne les " brindilles " et les " branches ", restent d'actualité :wink:



Les " fameuses " variétés : après avoir relu, ce matin, toutes les interventions sur ce sujet, je me rends compte, une fois de plus, du cheminement réalisé par les membres, entre mars et septembre 2007, et encore bien plus, en pensant à tout le développement que ce site a connu, depuis les deux dernières années.

Je tiens à remercier Lightw4re de mettre à notre disposition le texte de Jaime Hernandez ( one of the PCGS Price Guide editors ), texte daté du 29 septembre 2009.

À ce stade-ci de notre évolution, sur ce sujet, je ne saurais trop vous inciter à lire attentivement les réflexions que cet auteur nous propose.

Pour ma part, j'en retiens les points suivants :

1- Ceux et celles qui collectionnent ce type de pièces sont souvent portés à voir en plus gros, plus rare et plus cher, leurs découvertes, mais je crois que cette attitude n'est pas exclusive aux collectionneurs d'erreurs et variétés, car nous la retrouvons chez beaucoup de personnes qui ont accumulé des pièces au fil des ans et qui s'imaginent, souvent à tort, posséder un petit trésor. Premier piège à éviter.

2- L'auteur mentionne aussi qu'avec un microscope 30 X, les " extremely minor varieties ", identifiées sur ce site comme de petites brindilles, peuvent prendre faussement l'allure de " major varieties ", nos grosses branches. Autre piège à éviter, si ce n'est que pour tenter de découvrir comment une anomalie a pu être produite ou encore pour fin de précision au niveau des photos.

3- Il me plait de lire : ".....since varieties have become extremely successful in the past couple of years,..."

4- J'apporterais toutefois des nuances lorsque l'auteur affirme, dans le dernier paragraphe, qu'une variété majeure ( une branche ) doit être identifiée à l'oeil nu : généralement parlant, cette affirmation tient la route, mais si la loupe de 10 X est éliminé pour détecter les variétés majeures, je crois, à titre d'exemple, que les 25 cents de juillet et septembre 1999 " Dommage au coin ( par le poinçon )" se retrouveraient dans la catégorie des " Extremely minor varieties ", ce qui n'est pas le cas. À la lecture du dernier paragraphe, suis porté à croire que même si les variétés ont pris une grande popularité aux USA, il n'en reste pas moins que le commerce numismatique garde le pied sur le frein, car l'intérêt des collectionneurs semble dépasser, pour l'instant, celui des vendeurs.

Avatar de l’utilisateur
Dot36
Messages : 1596
Inscription : Dim Avr 27, 2008 3:58 pm
Description : Dans la soixantaine, marié et père de 3 enfants tous des garçons, dont un seul s'intéresse à la numismatie, grand-père de 5 petits-enfants quatre filles et un garçon comme quoi la nature retrouve toujours son point d'équilibre. J'ai oeuvré pendant plus de 30 ans dans le domaine du transport terrestre de personnes et voyagé pour le travail surtout en Europe et aux USA. Tout jeune ( à l'age de 8 ans) je collectionnai déjà. Lorsque j'ai élevé ma famille j'ai vendu 80% de toutes les pièces en argent que je possédai. Puis en 1995 j'ai recommencé à collectionner. En avril 2008 j'ai découvert ce site et j'aime bien partager ma passion avec tous les membres. Mon épouse aussi collectionne. Elle ce sont les dés à coudre il y en a en bois,en ivoire, en verre, en porcelaine et en bien d'autres matières c'est aussi passionnant mais tout à fait différent.
Localisation : Rive-Nord

Re: Les "fameuses" variétés.

Messagepar Dot36 » Jeu Oct 01, 2009 10:24 am

Je suis tout à fait d'accord avec le fait que les erreurs et variétés répertoriées ne devraient jamais avoir été trouvées avec des grossiments plus grand que X10 au-delà je pense qu'on est dans les "brindilles". Quant aux lois de l'offre et la demande on ne peut les changer que de façon très graduelles et encore en autant que le marché connaisse le produit. C'est ce qui explique par exemple que les doublures , règle général , sont plus en demande que les entrechoquements ou les coins cassés et retenus qui sont souvent beaucoup plus rares et plus "spectaculaires" c'est pourquoi il faut se dire tous les goûts existent même les miens. :lol: :wink:

Avatar de l’utilisateur
za75
Messages : 6496
Inscription : Jeu Fév 01, 2007 3:57 pm
Description : Issu d'une famille souche de la région de La Pocatière, les Pelletier, je suis marié et père de Vincent qui, présentement, s'intéresse encore peu à la collection de monnaie, mais qui sait......

Amateur de baseball, j'ai collectionné, pendant mes jeunes années, des cartes de joueurs qui se sont "envolées" depuis, et des pierres de toutes sortes qui m'ont toujours fasciné.
Initié à la collection de monnaie par un de mes oncles qui, à l'époque, vivait à Champigny, près de Québec, je dois cependant vous avouer qu'au cours des quarante dernières années, la diversité des monnaies étrangères m'a beaucoup plus passionné que les monnaies canadiennes.


Encore jeune agronome, j'ai eu l'opportunité d'aller vivre au Maroc avec mon épouse pendant quatre ans, en tant que coopérant. La collection de monnaie et les nombreuses excursions, à travers le pays, ne furent jamais réellement dissociées. Ce fut une avenure palpitante, constamment remplie d'opportunités et de surprises : à titre d'exemple, j'ai découvert près de la mer Méditerranée, dans un petit village nommé Oued Laou, lors d'un souk, étalée avec d'autres pièces sur un tapis berbère posé sur le sol, une pièce en excellent état de conservation, frappée dans ce même village, en AH441 (1050 de notre ère) : cette pièce demeure encore aujourd'hui ma pièce fétiche. C'est d'ailleurs en découvrant les monnaies du Maroc que j'attrapai la piqûre pour les variétés.

Les vingt années qui suivirent, au Québec, me permirent de consolider cette collection et de parfaire mes connaissances. En début de retraite, il y a douze ans, après avoir classé cette collection grâce à un Corpus de très grande qualité, étude en trois volumes, produite au Maroc, j'entrepris la mise à jour des catalogues de Krause, section Maroc, afin notamment de donner une meilleure vitrine à ces monnaies assez peu connues. Dans cette même veine, je fis en sorte que le Musée de la Monnaie, à Ottawa, soit doté d'une collection représentative des monnaies marocaines (1650 à nos jours ).

Et...., ce qui devait arriver, arriva : depuis au moins cinq ans, je me suis plongé dans les variétés non répertoriées des monnaies canadiennes. Au début de cette autre aventure, non moins passionnante, mon action fut surtout reliée aux activités de l'ANPB, soit par des articles, échanges, sensibilisation et information. J'ai découvert Numicanada depuis environ quinze mois et il m'est apparu que ce site et surtout son forum m'offraient une excellente opportunité pour partager avec d'autres membres mon intérêt pour ces variétés. Lorsque je regarde le chemin que nous avons parcouru sur ce site, depuis quelques mois seulement, je suis porté à croire que cet objectif a été réalisé en grande partie. Qui plus est, il me fait encore plus plaisir de constater que la relève est là, qu'elle est de plus en plus structurée et de plus en plus efficace ! À la veille de mes soixante-dix ans, je n'ai donc pas à m'inquiéter, car les membres de ce merveilleux site me semblent très motivés et de mieux en mieux outillés pour aller de l'avant !
Longue vie à Numicanada !

06/2008
Localisation : Rive-sud de Montréal

Re: Les " fameuses ".....

Messagepar za75 » Ven Mars 30, 2012 5:47 pm

Bonsoir,

Pour ceux et celles qui se posent la question, je crois que les discussions sur ce sujet, incluant l'intervention qui suit, ont marqué le point de départ, il y a déjà plus de 5 ans, d'une réflexion portant sur les " Branches et les brindilles ", au niveau des erreurs.



za75 a écrit :Bidou, Numi, Line et les autres qui s'intéressent à ce sujet,

Il est primordial pour les erreurs comme dans la nature, de bien faire une démarcation assez claire entre les BRINDILLES et les BRANCHES : il faut donc se concentrer sur les secondes. Même Zoell, à l'époque avait commis l'erreur de tout " mettre dans le même sac " ( l'important et l'accessoire ) et c'est sans doute, en partie, ce qui fut la cause d'un questionnement et d'une forme bien réelle de désintéressement face à cette multitude d'erreurs.

Avatar de l’utilisateur
Line
Messages : 3526
Inscription : Dim Nov 12, 2006 6:04 am
Description : Je collectionne la monnaie depuis 10 ans
Mais plus intensément ces dernières années avec la découvertes des erreurs et variétées .Mon but est d'offrir une collection a chacun de mes petits enfants
Localisation : val-des-monts

Re: Les "fameuses" variétés.

Messagepar Line » Sam Juin 02, 2012 1:27 pm

Bonjour :wink:
Cette discussion est a lire +100
Que les sous soit avec vous


Revenir vers « Erreurs et variétés »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 15 invités