Réflexions sur la MRC

Discussions sur les produits de la Monnaie royale canadienne, non destinés à la circulation.
Avatar de l’utilisateur
Jumpy
Messages : 4311
Inscription : mar. janv. 16, 2007 10:30 am
Description : J'ai 40 ans, je suis marié et père de deux jeunes garçons.

Je collectionne la monnaie de circulation en général mais plus particulièrement les pièces de 1 cent et les pièces de cuivres de la reine victoria.
Localisation : Laval Beach

Re: Réflexions sur la MRC

Messagepar Jumpy » jeu. juil. 13, 2017 5:42 pm

Personnellement je discute de la MRC parce que c'est là qu'on est rendu.

L'ensemble de dollars huard et voyageur est certainement le plus près qu'on peut s'approcher de la numismatique traditionnelle dans les produits hors-circulation de la MRC.

Je n'ai pas l'impression que la MRC a saisi à quel point elle est à la dérive.

Avatar de l’utilisateur
Jumpy
Messages : 4311
Inscription : mar. janv. 16, 2007 10:30 am
Description : J'ai 40 ans, je suis marié et père de deux jeunes garçons.

Je collectionne la monnaie de circulation en général mais plus particulièrement les pièces de 1 cent et les pièces de cuivres de la reine victoria.
Localisation : Laval Beach

Re: Réflexions sur la MRC

Messagepar Jumpy » mar. juil. 25, 2017 6:13 pm

Bonjour à tous,

Par où commencer ?

Je regarde souvent les offres d'emplois de la MRC, ne serait-ce que pour voir le profil d'employés recherchés. Peu importe le poste, la MRC demande très souvent un MBA aux candidats. On demande aussi souvent de très nombreuses années d'expérience dans leur domaine.

Prenons le cas du candidat recherché pour le poste de Chef, Analyse commerciale et clients:
-Baccalauréat ès sciences en économie, en statistique, en mathématiques appliquées, en recherche opérationnelle, en bio-informatique ou dans un domaine similaire, ou M.B.A. en marketing ou en analytique d'affaires. Maîtrise de préférence.
-Expérience pertinente d'au moins 15 ans dans l'industrie en analyse des habitudes de consommation à l'aide de SQL (Teradata, Oracle ou MySQL) ou d'autres bases de données analytiques ou logiciels de statistique.
-Au moins sept ans d'expérience progressive en gestion
-Maîtrise d'Excel (tableaux croisés dynamiques, formules avancées, modélisation, etc.).
Expérience dans les systèmes de gestion de données et la gestion du nettoyage des bases de données.


Sur papier, c'est bien beau... Est-ce que les candidats aiment la monnaie ? Faut croire que c'est secondaire.

Personnellement, j'ai tendance à croire que la MRC devrait se trouver des tandems/duo. Deux employés qui se complètent. Parce que celui qui a l'esprit d'analyse recherché n'a peut-être rien à crisser d'Excel/Oracle/SQL etc... Et peut-être que le geek d'Excel/Oracle/SQL n'a aucune espèce d'esprit d'analyse.

Tout pour dire que ce n'est pas étonnant de voir le résultat.

Je suis en tout cas assez content de constater que le nouvel ensemble 2017 de la MRC contient une pièce de 1 cent plaquée or. Je trouve ça très peu tentant le plaqué or. Si au moins le placage avait été sélectif, ça fait moins cheap.

C'est dur de s'intéresser à la monnaie quand on suit l'actualité. Je vois pas comment on peut être fier du Canada en ce moment. C'est peut-être pour ça que la MRC vit dans le passé.

Avatar de l’utilisateur
SousNoir
Messages : 1375
Inscription : ven. juil. 03, 2015 3:36 pm
Description : Je collectionne principalement les pièces d'un cent et de 5 cents du Canada, les monnaies coloniales et les jetons.
Membre #13 du CMLRN.
Localisation : Montréal

Re: Réflexions sur la MRC

Messagepar SousNoir » mar. juil. 25, 2017 7:47 pm

Bonjour Jumpy,

Jumpy a écrit :Prenons le cas du candidat recherché pour le poste de Chef, Analyse commerciale et clients


L'analyse commerciale est un domaine où la collecte de données précises sur la clientèle est primordiale afin d'analyser les habitudes de la clientèle et les tendances du marché. C'est ce que font Google, Facebook, Amazon, etc. Dans le jargon, c'est ce qu'on appelle en anglais "Business Intelligence" (BI) ou "Informatique décisionnelle". En gros, une extraction de données permet de faire des croisements avec d'autres données afin de dresser un portrait de la clientèle actuelle. Cela sert aussi à analyser une clientèle cible lors d'une étude de marché. Les mêmes principes peuvent s'appliquer sur un produit ou sur une composante à condition d'avoir suffisamment de données utiles.

J'ai souvent travaillé avec des gens qui utilisent des outils d'aide à la décision dans des domaines aussi différents que les musées, les banques, les compagnies d'assurance, l’ingénierie civile, en aéronautique, etc. Peu importe le domaine, c'est une approche scientifique: collecte de données, analyse, et présentation des résultats. Il faut maîtriser la collecte d'information et l'extraction des données à partir des entrepôts de données. Les croisements de données doivent être contrôlés en fonction de l'information à transmettre. C'est exactement ce que j'ai fait dernièrement en comparant la valeur de vente des pièces de 1 Cent 1858-2012 avec les valeurs publiées sur NumiCanada.

Pour revenir au poste affiché, c'est un poste de Chef, donc c'est pour une personne qui maîtrise déjà bien le domaine. Le baccalauréat, ou la maîtrise de préférence, est nécessairement associé à un domaine qui est pertinent pour le poste avec un nombre d'années d'expérience qui est suffisant pour apporter une expertise qui sera tangible pour l'organisation. C'est quelqu'un qui va prendre les décisions sur toute la chaîne: collecte et analyse de données, et présentation des résultats en fonctions des objectifs d'affaires de l'organisation. Ce n'est certainement pas un poste pour un novice.

En plus de l'utilisation de bases de données informatisées (SQL), il faut pouvoir agréger les données dans des tableaux sur plus de 2 dimensions tels que le Cube à 3 dimensions, et l'Hypercube à plus de 3 dimensions. L'utilisation d'Excel avec les tableaux croisés dynamiques permet de tracer des graphiques pour faire ressortir l'information désirée. Un bon exemple est le calcul des marées et des courants partout sur le fleuve Saint-Laurent qui est basée sur les observations faites à seulement quelques endroits. L'Hypercube est composé d'une position géographique, d'une vitesse et d'une direction du courant à un temps précis, ainsi que de l'amplitude de la marée, le marnage, etc. En comparant ces données avec la position tridimensionnelle de la Lune par rapport au point de collecte des données, il est possible de calculer un modèle mathématique précis de la marée, son amplitude, la force du courant et sa direction.

À mon humble avis, les exigences affichées représentent le minimum requis pour un tel poste. Ce seront possiblement les réalisations et les compétences acquises antérieurement qui détermineront quelle sera la personne choisie.

La présence d'une telle expertise à la MRC est plutôt une bonne nouvelle...

Dan
Une pièce non identifiée n'est qu'un morceau de métal. Une pièce identifiée est un morceau d'histoire.
Membre #13 du CMLRN.

Avatar de l’utilisateur
Jumpy
Messages : 4311
Inscription : mar. janv. 16, 2007 10:30 am
Description : J'ai 40 ans, je suis marié et père de deux jeunes garçons.

Je collectionne la monnaie de circulation en général mais plus particulièrement les pièces de 1 cent et les pièces de cuivres de la reine victoria.
Localisation : Laval Beach

Re: Réflexions sur la MRC

Messagepar Jumpy » mar. juil. 25, 2017 9:18 pm

La grande question est de savoir si le placage or sur la pièce de 20$ et sur la pièce de 1 cent est une bonne décision. Est-ce que ça donne une impression que le produit est cheap ou que c'est un produit de qualité ?

En bout de ligne, un produit qui trouve son inspiration dans l'analyse d'une base de donnée et d'étude de marché, ce n'est pas de l'art.

Avoir un MBA ou 15 ans d'expérience en analyse de la clientèle, ça ne fait pas de vous un artiste. Dire à un artiste quoi faire, ça ne donne pas des oeuvres d'art. Au mieux, la MRC engage des artiste et leur fait faire un travail d'artisan. Entre artistes et artisans, il y a une grosse différence.

Avatar de l’utilisateur
SousNoir
Messages : 1375
Inscription : ven. juil. 03, 2015 3:36 pm
Description : Je collectionne principalement les pièces d'un cent et de 5 cents du Canada, les monnaies coloniales et les jetons.
Membre #13 du CMLRN.
Localisation : Montréal

Re: Réflexions sur la MRC

Messagepar SousNoir » mer. juil. 26, 2017 6:14 pm

Bonsoir Jumpy,
Jumpy a écrit :La grande question est de savoir si le placage or sur la pièce de 20$ et sur la pièce de 1 cent est une bonne décision. Est-ce que ça donne une impression que le produit est cheap ou que c'est un produit de qualité ?

Cela dépend des goûts de chacun et du type de collection. Personnellement, je n'ai pas un intérêt particulier pour ces pièces. Je peux comprendre que certaines personnes aiment ça.

Jumpy a écrit :En bout de ligne, un produit qui trouve son inspiration dans l'analyse d'une base de donnée et d'étude de marché, ce n'est pas de l'art.

Avoir un MBA ou 15 ans d'expérience en analyse de la clientèle, ça ne fait pas de vous un artiste. Dire à un artiste quoi faire, ça ne donne pas des oeuvres d'art. Au mieux, la MRC engage des artiste et leur fait faire un travail d'artisan. Entre artistes et artisans, il y a une grosse différence.


On parle de deux choses différentes ici. Je suis d'accord avec toi que le poste de Chef, Analyse commerciale et clients, n'est pas de l'art. Je verrais mal d'ailleurs comment un analyste commercial pourrait s'impliquer dans le volet artistique ou même dans le choix des thèmes et des séries de monnaies. Son rôle est complètement différent. Il peut par contre analyser le succès ou l'échec de la vente d'un produit et faire des recommandations. Son rôle est déterminant dans l'analyse des campagnes promotionnelles et publicitaires faites par l'équipe de marketing. L'analyse des ventes et du retour sur investissement sont dans ses cordes.

Pour ce qui est du produit en lui-même - la monnaie - c'est une autre équipe qui planche là-dessus. Le design est fait par les créateurs et les graveurs. La fabrication des pièces est une autre équipe qui fait la production et qui contrôle la qualité finale. Il y a une équipe pour les achats de métaux et des équipement, une équipe de marketing, une équipe des ventes, une équipe de gestion financière, une équipe de gestion des ressources humaines, une équipe de maintenance (équipements mécaniques, robotiques, et informatiques) , une équipe de support technique, une équipe de communication, une équipe de sécurité, un conseil exécutif et/ou un comité directeur, un conseil d'administration, etc. Les besoins varient selon les équipes.

Cela ne garantit pas que l'on va absolument aimer le design d'une pièce ou la qualité du produit fini...

Dan
Une pièce non identifiée n'est qu'un morceau de métal. Une pièce identifiée est un morceau d'histoire.
Membre #13 du CMLRN.

Avatar de l’utilisateur
Jumpy
Messages : 4311
Inscription : mar. janv. 16, 2007 10:30 am
Description : J'ai 40 ans, je suis marié et père de deux jeunes garçons.

Je collectionne la monnaie de circulation en général mais plus particulièrement les pièces de 1 cent et les pièces de cuivres de la reine victoria.
Localisation : Laval Beach

Re: Réflexions sur la MRC

Messagepar Jumpy » mer. juil. 26, 2017 8:19 pm

Le problème de la MRC semble être à la fois très simple en même temps que complexe.

D'abord, il semble y avoir un problème de communication latéral entre les différent départements avant un niveau hiérarchique élevé. Il semble aussi avoir un problème de mémoire d'entreprise. C'est peut-être dû au roulement d'employés continuel.

En fait, les employés sont engagés et deviennent une composante de l'entreprise; interchangeables en regard de leur formations et des exigences liées au poste. Il y a peut-être une problématique au niveau de l'embauche.

La source de tout, c'est la vision de l'entreprise/du Master of the mint et celle de tous les employés qui travaillent dans un même but. Chaque employé est responsable de faire de son mieux pour que l'entreprise puisse atteindre son but. C'est la chose qui semble le plus manquer à la MRC: un leadership et une vision.

C'est dur de voir un des médiums les plus important du pays être si insignifiant. Le problème de la MRC n'est pas un problème technique, c'est un problème d'inspiration et d'implication des employés.

Dans le cas de l'ensemble, le placage or intégral était une mauvaise idée.

D'abord, c'est un ensemble "réplique" de l'ensemble 1967 (on a pris aussi la même effigie). Le 20$ de 1967 est en or. Le placage or est une déception qui peut créer une confusion. Un placage sélectif aurait éviter toute confusion.

Le cas de la pièce de 1 cent est différent. Plaqué une pièce de 1 cent est de loin la job de garage la plus pathétique du monde numismatique canadien. Fallait-il que la pièce soit faite en argent pour que l'ensemble ne soit pas taxable ? Je continue de croire qu'une pièce en cuivre/bronze aurait été un meilleur choix.

Je n'aborde même pas la question du marketing et d'étude de marché... C'est comme un autre niveau de problème.

cent60
Messages : 1691
Inscription : mer. mai 04, 2011 11:10 am
Description : Intérest pour la monnaie
Localisation : Montreal

Re: Réflexions sur la MRC

Messagepar cent60 » mer. juil. 26, 2017 8:35 pm

Allo,

Je pense que la MRC fonctionne comme n’importe quelle entreprise. Le problème est présent dans toutes les entreprises (trop de chef pas assez d’indien). Pelleteur de nuage.

Trop calquer au model pyramidale. (structure)

Il est probable qu’aune personne de direction n’est collectionneur.

Par contre, quand je regarde la monnaie américain qui ne sort pas beaucoup de model. Leurs pièces ne prennent pas plus de valeur à la longue.

a+

sysec
Messages : 738
Inscription : mer. juin 30, 2010 8:22 pm

Re: Réflexions sur la MRC

Messagepar sysec » sam. juil. 29, 2017 10:35 am

cent60 a écrit :Allo,

Je pense que la MRC fonctionne comme n’importe quelle entreprise. Le problème est présent dans toutes les entreprises (trop de chef pas assez d’indien). Pelleteur de nuage.

Trop calquer au model pyramidale. (structure)

Il est probable qu’aune personne de direction n’est collectionneur.

Par contre, quand je regarde la monnaie américain qui ne sort pas beaucoup de model. Leurs pièces ne prennent pas plus de valeur à la longue.

a+

Pourquoi devraient-elles prendre de la valeur? Ces entreprises fabriquent des objets de collection. Ce ne sont pas des produits de placement, peut importe tout le marketing qui ce fait. Mon opinion.

titane
Messages : 566
Inscription : mer. août 03, 2011 2:34 pm
Description : Nouveau dans le domaine.J'ai commencé en août 2011 à collectionner. 1 cent au complet. 5 cents me manque 6 pièces. Tokens. Monnaie canadienne seulement.
Localisation : Montmagny

Re: Réflexions sur la MRC

Messagepar titane » sam. juil. 29, 2017 2:09 pm

Je suis d'accord avec sysec pour une bonne part. La MRC est dabord une entreprise de service qui produit tout le numéraire du Canada. À ce titre cette production ne vise pas du tout la croissance de la valeur des pièces et billets produits. Avec les années et, indépendamment de la MRC, `de nombreuse pièces ont pris de la valeur pour leur rareté et leur composition ( les pièces de 5$ et 10$ en or) entre autres. En même temps, la MRC a dû changer la composition de toutes ses pièces de monnaies quand le métal utilisé valait plus cher que la dénomination de la pièces. Intervention tout à fait normale dans le but d'équilibrer les finances de la MRC.
Mais depuis quelques années, la MRC a produit des milliers de pièces hors circulation plus communément appelées pièces de collection. J'ai en main le Charlton 2017 7th Edition de Canadian Coin Volume two Collector and Maple Leaf Issues. 548 pages comparativement à environ 300 pages pour l'édition des pièces de circulation.
Vous remarquerez que le guide est devenu près de 2 fois plus gros que celui des monnaies de circulation et qu'il en est qu'à sa 7e édition ce qui correspond assez bien à la prolifération récente de la production des pièces de collection par la MRC. À part quelques pages sur les Proof sets, Specimen sets et Proof like sets, tout le reste a été produit dans les 10 dernières années avec des années record comme 2016 et très probablement 2017.
Nous avons tous investi de bonne foi dans les fameux 20$ pour 20$ pour commencer mais avec les résultats que l'on connait. Des milliers d'acheteurs se sont procurés ces pièces à grand volume dans le seul but de se faire rembourser et d'accumuler une multitude de points dans les programmes de récompenses.
La MRC a produit et produit encore des tonnes ( au sens propre aussi) de pièces et d'ensemble de collection dans le seul but de faire un maximum d'argent à court terme. Elle nous les vend assez cher pour cela. J'ai acheté beaucoup de ces pièces que je trouvais jolies évidemment en espérant comme tout le monde, je pense qu'elles prendrais de la valeur avec les années. Mais voilà, je n'avais pas pensé que la MRC allait inonder le marché avec des multitude de pièces en argent et en or de plus en plus chères. Pour moi, comme beaucoup d'autres, nous avons décroché parce que la MRC devenait notre pire ennemi. Oui, comme entreprise commerciale, la MRC a réussi de grands coups et a haussé considérablement ses bénéfices (elle aurait pu faire mieux en contrôlant ses coûts de publicité-marketing effarants).
Le problème principal est que la MRC ne vise pas du tout les mêmes objectifs que nous. Elle vend au maximum pour un maximum de bénéfices. C'est nous qui nous sommes bâti des châteaux en Espagne et des beaux bateaux. Avec un petit coup de pouce de la MRC évidemment avec un marketing très agressif.
Je suis maintenant beaucoup plus calme et je ne regarde et choisit les nouveaux produits que dans la mesure où je les aimes beaucoup plus que ce qu'ils coûtent. Fin des illusions.
titane

sysec
Messages : 738
Inscription : mer. juin 30, 2010 8:22 pm

Re: Réflexions sur la MRC

Messagepar sysec » sam. juil. 29, 2017 2:34 pm

titane a écrit :Le problème principal est que la MRC ne vise pas du tout les mêmes objectifs que nous. Elle vend au maximum pour un maximum de bénéfices. C'est nous qui nous sommes bâti des châteaux en Espagne et des beaux bateaux. Avec un petit coup de pouce de la MRC évidemment avec un marketing très agressif.
titane

Entièrement d'accord
titane a écrit :Je suis maintenant beaucoup plus calme et je ne regarde et choisit les nouveaux produits que dans la mesure où je les aimes beaucoup plus que ce qu'ils coûtent. Fin des illusions.
titane

La meilleur approche pour ne pas être déçu. Un marchand de monnaie m'a déjà dit que la numismatique devait être vu comme un hobby ou contrairement à d'autres il est possible de récupérer une certaine partie de l'argent que l'on a déboursé. L'inconnue étant le pourcentage de cet argent, lequel est nécessairement fonction du contenu de notre collection......

titane
Messages : 566
Inscription : mer. août 03, 2011 2:34 pm
Description : Nouveau dans le domaine.J'ai commencé en août 2011 à collectionner. 1 cent au complet. 5 cents me manque 6 pièces. Tokens. Monnaie canadienne seulement.
Localisation : Montmagny

Re: Réflexions sur la MRC

Messagepar titane » sam. juil. 29, 2017 6:36 pm

Dernier point. je suis toujours mordu pour les pièces de circulation. Dans les 3 dernières semaines j'ai trouvé un token des Iles de la Madeleine et un 25 cent 1973 grande effigie UNC, tous les 2 à bon prix. Beaucoup plus de satisfaction que d'acheter une pièce de 3 onces en argent plaquée or à 299,95$. La dernière est déjà morte quand elle entre chez nous, les 2 autres ont encore beaucoup de temps à vivre et de plaisir à partager.
titane

Avatar de l’utilisateur
Jumpy
Messages : 4311
Inscription : mar. janv. 16, 2007 10:30 am
Description : J'ai 40 ans, je suis marié et père de deux jeunes garçons.

Je collectionne la monnaie de circulation en général mais plus particulièrement les pièces de 1 cent et les pièces de cuivres de la reine victoria.
Localisation : Laval Beach

Re: Réflexions sur la MRC

Messagepar Jumpy » lun. juil. 31, 2017 9:15 pm

La MRC est une entreprise... Mais c'est également une société de la couronne en charge de la monnaie du pays.
C'est l'image du Canada.

Je n'ai pas de problème avec la recherche de profit, mais on ne peut pas s'attendre à ce que les employés soient réellement motivés par la recherche de profit de l'entreprise. On ne peut pas s'attendre non plus à ce que des employés s'investissent dans l'entreprise quand ils croient que le seul but de l'entreprise est le profit.

Je ne sais pas à quel point la MRC peut continuer dans la présente direction. Pour moi, c'est juste étonnant que la MRC fasse des profits avec sa division numismatique. Pour moi, les pièces sont particulièrement insignifiantes.
J'ai tendance à surestimer les êtres humains.

Je ne suis pas sûr que le modèle d'entreprise de la MRC permet aux employés de développer un servant leadership. Je ne parle pas seulement d'avoir un boss au service de ses employés mais également d'avoir des employés qui se sentent assez bien dans leur emploi pour participer activement à l'amélioration de l'entreprise.

Il manque quelque chose à la MRC parce que le résultat n'est pas satisfaisant. Quand t'as de bons joueurs et que l'équipe ne gagne pas, faut se poser la question à savoir si c'est à cause de l'entraîneur, ou du directeur général.


Revenir vers « Produits de la MRC »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités