Monnaies Nouvelle-France

Avatar de l’utilisateur
Oli1999
Messages : 1981
Inscription : dim. févr. 19, 2012 1:21 pm
Description : Collectionneur et enthousiaste de monnaies antiques, canadiennes, coloniales et du monde entier!
Localisation : Québec

Monnaies Nouvelle-France

Messagepar Oli1999 » jeu. févr. 16, 2017 8:46 pm

Bonjour!

J'ai tout récemment fait acquisition de deux monnaies ayant circulé en Nouvelle-France et j'aurais donc besoin davantage d'informations que celles que j'ai pour le moment. Les deux pièces que je vous présente sont un quinzain de 1693 et un demi sol de 1720, toutes deux répertoriées dans le Charlton. Ma connaissance sur ces monnaies est pratiquement nulle et j'aurais besoin d'aide pour en savoir un peu plus.

Première monnaie:

Quinzain de Louis XIV 1693 en billon, Larochelle

Inscriptions:
SIT NOMEN DOMINI BENEDICTVM 1693
LVD IIII DG FR ET NR

image.jpeg
image.jpeg


Seconde monnaie:

1/2 sol de Louis XV 1720 en cuivre, Reims

Inscriptions:
FRANCIAE ET S NAVARRAE REX 1720
LUDOVICUS XV DEI GRATIA

image.jpeg
image.jpeg
Je me nourris uniquement de monnaies !Image

Oli1999

Avatar de l’utilisateur
Papou4
Messages : 777
Inscription : lun. déc. 24, 2012 7:13 am
Description : collectionneur depuis plus de 50 ans.
intérêt actuel; jetons coloniaux
Membre Ebay depuis 1996
Localisation : Trois-Rivières

Re: Monnaies Nouvelle-France

Messagepar Papou4 » sam. févr. 18, 2017 12:53 pm

Je ne peu pas vous aider autre que ce que le charlton vous en informe.
à Boucherville lors des exposition mensuel, il y a des gens très versé dans cette époque, qui peuvent vous informer en un coup d'oeil.
Vos pièces sont très belle et méritent l'attention que vous leurs portées.

Avatar de l’utilisateur
Oli1999
Messages : 1981
Inscription : dim. févr. 19, 2012 1:21 pm
Description : Collectionneur et enthousiaste de monnaies antiques, canadiennes, coloniales et du monde entier!
Localisation : Québec

Re: Monnaies Nouvelle-France

Messagepar Oli1999 » sam. févr. 18, 2017 11:34 pm

Merci Papou4 pour votre intervention!

Cela est très apprécié.
Je me nourris uniquement de monnaies !Image

Oli1999

Avatar de l’utilisateur
Oli1999
Messages : 1981
Inscription : dim. févr. 19, 2012 1:21 pm
Description : Collectionneur et enthousiaste de monnaies antiques, canadiennes, coloniales et du monde entier!
Localisation : Québec

Re: Monnaies Nouvelle-France

Messagepar Oli1999 » ven. févr. 24, 2017 10:08 pm

Bonjour!

Voici deux autres monnaies qui ont servies en Nouvelle-France.
Si quelqu'un détient des informations supplémentaires sur le 1/2 écu je serai ravi.
Si vous désirez partager les vôtres, n'hésitez pas! Ces monnaies en disent tellement sur l'histoire de notre pays.

Première monnaie:

Double sol de Louis XV 1758 en billon, Paris

Inscriptions:
SIT NOM DOM A BENEDICTUM 1758
LUD XV D G FR ET NAV REX

image.jpeg
image.jpeg


Seconde monnaie:

Demi-écu de Louis XIV 1652 en argent, Rennes

Inscriptions:
SIT NOMEN DOMINI 9 BENEDICTVM 1652
LDV XIIII D G C FR ET NAV REX

image.jpeg
image.jpeg
Je me nourris uniquement de monnaies !Image

Oli1999

Avatar de l’utilisateur
Bédé
Messages : 565
Inscription : lun. oct. 31, 2016 5:07 pm
Description : J'aime collectionner la monnaie depuis l'âge de 8-9 ans, quand j'ai trouvé une pièce de 1 cent 1967 par terre. Depuis, je m'intéresse aux petits détails et aux différences présentes sur les pièces de monnaie et je garde toute les pièces que je trouve intéressantes. Plus tard, je développe une fascination pour les erreurs et variétés. Et des fois, je fais mon drôle !
Localisation : Alma, Québec, Canada

Re: Monnaies Nouvelle-France

Messagepar Bédé » ven. févr. 24, 2017 10:26 pm

Bonsoir Oli1999,

L'inscription XIIII sur la deuxième pièce, je crois qu'il y a eu une erreur dans la gravure. C'est sensé être écrit XIV au lieu d'avoir 4 fois le I.

Merci.
Le chant de la pièce de monnaie et du coin se concavent et se convexent.
Non, je blague, je fais mon drôle ! :lol:

Avatar de l’utilisateur
dollar 1935
Messages : 608
Inscription : mer. févr. 19, 2014 9:17 pm
Description : Je collectionne les décimales de haut grade ainsi que les specimen pré-1967 du canada, les pièces des maritimes ainsi que les erreurs et variétés (branche)
Localisation : Bas Saint-Laurent

Re: Monnaies Nouvelle-France

Messagepar dollar 1935 » sam. févr. 25, 2017 2:43 am

Je crois que c'était l'usage a l'époque d'écrire IV ( 4 ) avec IIII. Par exemple, si je me souviens bien, les 8 réales de Carolus 4 sont gravé Carolus IIII.

voici une explication de l'origine du IIII pour les horloges anciennes qui pourrait s'appliquer pour les monnaies de cette époque ? :

''Sur certaines horloges (et non des moindres), le nombre quatre est représenté par le symbole ''IIII'' et non pas par ''IV'' comme le voudraient les règles de numération romaine.
Cela se vérifie également sur le cadran de certaines montres de luxe.

Mais pourquoi donc une telle aberration ? Ne pourrait-on pas écire 4 IV, comme partout ailleurs ? Cela semblerait plus logique... Plus logique peut-être, mais moins clair et surtout moins esthétique.

Moins clair, car les dyslexiques et autres riqueraient d'être perturbés par la ressemblance graphique entre le quatre et le six.

Moins esthétique surtout, car la graphie ''IV'' ne parvient pas à équilibrer la graphie très lourde et nécessaire du ''VIII''. La partie gauche du cadran est beaucoup plus chargée que la partie droite. D'où la rupture harmonique : c'est moche.

Telle est l'origine de la tradition propre aux horlogers d'utiliser la graphie ''IIII'', depuis l'apparition des premières horloges à la fin du XIIIe siècle. On parle d'ailleurs de ''quatre d'horloger''. ''

Superbe morceau de notre histoire que vous avez là oli1999 !
Dollar 1935

Avatar de l’utilisateur
Bidou
Messages : 3289
Inscription : mar. janv. 09, 2007 3:39 pm
Description : J'ai maintenant 55 ans et je suis un collectionneur depuis que je suis jeune soit vers les 12 ans. J'avais tout délaissé quelques années. Maintenant ma collection a augmenté proportionnellement à mon budget. Je collectionne la monnaie canadienne et américaine de même que la monnaie mondiale, en plus des les billets canadiens et les jetons. Les erreurs et variétés m'intéressent également. Je dois avouer que c'est une passion envahissante, il faut quelquefois se raisonner pour ne pas que cela prenne toute la place!!!!
Localisation : St-Félicien

Re: Monnaies Nouvelle-France

Messagepar Bidou » sam. févr. 25, 2017 9:21 am

dollar 1935 a écrit :''Sur certaines horloges (et non des moindres), le nombre quatre est représenté par le symbole ''IIII'' et non pas par ''IV'' comme le voudraient les règles de numération romaine.
Cela se vérifie également sur le cadran de certaines montres de luxe.!


Je confirme pour l'horloge, j'en ai une de 1912 et le 4 est IIII. J'ai aussi acheté l'an passé une montre de poche avec le même IIII. En fait j'ai acheté cette montre car elle reproduit pas mal l'horloge dans le désign du cadran.

Pour Oli1999, ce sont de belles pièces assez bien conservées. J'en ai quelques une mais je n'ai pas encore eu le temps de bien les identifier. Un projet de retraite qui arrive bientôt. :-D
Bidou, collectionneur de monnaie canadienne, américaine, mondiale et jetons.

Avatar de l’utilisateur
Oli1999
Messages : 1981
Inscription : dim. févr. 19, 2012 1:21 pm
Description : Collectionneur et enthousiaste de monnaies antiques, canadiennes, coloniales et du monde entier!
Localisation : Québec

Re: Monnaies Nouvelle-France

Messagepar Oli1999 » sam. févr. 25, 2017 10:52 am

Bonjour,

Ce n'est effectivement pas une erreur de gravure mais on utilisait bien le "IIII" d'horloger sur les monnaies de l'époque, comme mentionné par dollar 1935.

Le quinzain que j'ai présenté plus haut comporte aussi la même forme d'écriture du chiffre 4. De plus, j'ai quelques monnaies de George IV du Royaume-Uni du 19 ième siècle et on y retrouve aussi le "IIII" d'horloger.

Merci beaucoup pour vos commentaires, c'est effectivement une très belle monnaie. :-D
Je me nourris uniquement de monnaies !Image

Oli1999

Avatar de l’utilisateur
Oli1999
Messages : 1981
Inscription : dim. févr. 19, 2012 1:21 pm
Description : Collectionneur et enthousiaste de monnaies antiques, canadiennes, coloniales et du monde entier!
Localisation : Québec

Re: Monnaies Nouvelle-France

Messagepar Oli1999 » sam. juin 03, 2017 10:39 pm

En 1640, Louis XIII stipule dans son édit monétaire l'autorisation de l'usage d'une contremarque sur des vieux douzains afin d'augmenter leur valeur à celle d'un quinzain. Un grand nombre de ces pièces ont été expédié dans les colonies françaises, et ce en grandes quantités dans les colonies d'Amérique du nord.

Je vous présente donc un exemplaire de douzain contremarqué sous Louis XIII de 1640 ayant circulé au Canada. La monnaie d'origine est un douzain de Henri II, frappée à Rouen en 1549.

Cette pièce est assez rare et je la considère comme un morceau important de notre histoire vu son contexte historique bien intéressant. C'est aussi ce genre de pièce que les archéologues trouvent sur les sites de fouilles du début de l'existence de la colonie du Canada.

La contremarque (fleur de lys) est visible au centre de la pièce, sur la première photo.

image.jpeg
image.jpeg
Je me nourris uniquement de monnaies !Image

Oli1999

Avatar de l’utilisateur
SousNoir
Messages : 1381
Inscription : ven. juil. 03, 2015 3:36 pm
Description : Je collectionne principalement les pièces d'un cent et de 5 cents du Canada, les monnaies coloniales et les jetons.
Membre #13 du CMLRN.
Localisation : Montréal

Re: Monnaies Nouvelle-France

Messagepar SousNoir » dim. juin 04, 2017 12:39 am

Bonsoir Oli1999,

C'est une belle contremarque sur une pièce qui était déjà presque centenaire quand elle a été refrappée. C'est une belle pièce que tu as. :-D

Oli1999 a écrit :En 1640, Louis XIII stipule dans son édit monétaire l'autorisation de l'usage d'une contremarque sur des vieux douzains afin d'augmenter leur valeur à celle d'un quinzain. Un grand nombre de ces pièces ont été expédié dans les colonies françaises, et ce en grandes quantités dans les colonies d'Amérique du nord.


Ces pièces avec la contremarque n'ont jamais été faites pour être expédiées dans les colonies françaises. Ces pièces étaient d'usage courant en France et elles sont arrivées ici avec les migrants.

Oli1999 a écrit :C'est aussi ce genre de pièce que les archéologues trouvent sur les sites de fouilles du début de l'existence de la colonie du Canada.


Les archéologues en ont trouvé très peu ici. Les archéologues sont d'ailleurs surpris de trouver cette pièce. La dernière fois, cela a été discutée ici sur le forum:
viewtopic.php?f=46&t=25735

Cette année est le 375e de la fondation de Montréal par Paul Chomedey de Maisonneuve et Jeanne Mance. En réalité, c'est la Grande recrue de 1653, une décennie après la fondation, qui a assuré le développement et la pérennité des établissements de Montréal. Cela se rapproche de la fondation de Québec en 1608. L'arrivée des migrants pour la colonisation a eu lieu presque trois décennies plus tard. Avant 1640, il n'y avait pas beaucoup de Français en Nouvelle-France.

Le roi de France ne se souciait pas de la monnaie qui circulait ici. Les pièces avec la contremarque de 1640 est arrivée ici avec les gens. C'était une pièce de monnaie parmi d'autres et il n'y avait pas beaucoup de pièces en circulation.

Dan
Une pièce non identifiée n'est qu'un morceau de métal. Une pièce identifiée est un morceau d'histoire.
Membre #13 du CMLRN.

titane
Messages : 572
Inscription : mer. août 03, 2011 2:34 pm
Description : Nouveau dans le domaine.J'ai commencé en août 2011 à collectionner. 1 cent au complet. 5 cents me manque 6 pièces. Tokens. Monnaie canadienne seulement.
Localisation : Montmagny

Re: Monnaies Nouvelle-France

Messagepar titane » dim. juin 04, 2017 9:13 am

Bravo a tous pour vos interventions. Je suis toujours agréablement surpris de la somme des connaissances des utilisateurs de Numicanada!
Pour ajouter mon grain de sel sur la rareté de la monnaie en Nouvelle-France, il faut savoir qu'à cette époque la monnaie de "carte" est apparue pour combler ce manque de monnaie. On utilisait une carte à jouer pour y inscrire le montant de la dette ou de la valeur en jeu. Elle était inscrite et signée par les intervenants. C'était un contrat de prêt d'argent ou de dette pour l'époque. Évidemment, de telles cartes sont très rares et valent aujourd'hui très cher.
A-t-on la chance qu'un participant à Numicanada possède une telle carte? Si oui, SVP, racontez nous son histoire. :Prier:
titane

Avatar de l’utilisateur
Oli1999
Messages : 1981
Inscription : dim. févr. 19, 2012 1:21 pm
Description : Collectionneur et enthousiaste de monnaies antiques, canadiennes, coloniales et du monde entier!
Localisation : Québec

Re: Monnaies Nouvelle-France

Messagepar Oli1999 » dim. juin 04, 2017 10:06 am

Salut SousNoir,

J'aimerais bien savoir sur quelles sources tu te bases pour affirmer tes dires.
De mon côté, j'ai trouvé des informations vitales qui disent le contraire...

http://www.coins.nd.edu/ColCoin/ColCoin ... intro.html

"The first New World colonial issues were "recycled" old douzain coins, that is coins of 12 deniers or one sol. These hammered coins were composed of billon (an alloy of silver and copper) and consisted of both regal issues and regional coinage issued by local ecclesiastical or feudal lords. According to an edict of June,1640, these older worn coins were authorized to be counterstamped with a punch displaying a fleur-de-lys within a beaded oval. Often when the coins were counterstamped the force of the impact bowed the coins so that they are often somewhat concave on the counterstamped side and convex of the other side. Once the coins were counterstamped they were sent to the colonies. Breen stated that in an edict of November 24, 1672 these coins were mentioned as circulating in Canada at 20 deniers, however their value fluctuated over time."

Je vais me permettre de traduire...

"Les premières issues monétaires coloniales du nouveau monde étaient des vieux douzains recyclés, une monnaie de 12 deniers ou de un sol. Ces monnaies frappées au marteau étaient faites de billon (un alliage d'argent et de cuivre), et consistaient de deux provenances, soit par des ecclésiastiques locaux, ou par celle des seigneurs. Selon d'édit de juin 1640, ces vieilles monnaies usées ont été autorisé à être frappées avec une contremarque de fleur de lys, entourée de perles. Souvent, lorsque les pièces étaient contremarquées, les monnaies avaient tendance à se courber sous l'impact de la force, et donc les côtés où figuraient la contremarque étaient alors souvent concaves, et pour l'autre côté, convexes. Dès que les monnaies étaient contremarquées, elles étaient envoyées dans les colonies. Brenn rapporte que dans l'édit du 24 novembre 1672, ces monnaies étaient mentionnées comme circulantes au Canada à la valeur de 20 deniers, mais cependant leur valeur a fluctué avec le temps."

Cela prouve donc que ces monnaies étaient trouvées en grand grand nombre au Canada et qu'elles étaient en circulation.

J'ai aussi trouvé cet article du American Numismatic Society, publié en 1992.
À la section B, on y retrouve les monnaies frappées en premier lieu pour les colonies françaises. J'invite tous à lire ce merveilleux article qui en dit énormément sur les monnaies de la Nouvelle France et de leur histoire.

http://numismatics.org/digitallibrary/a ... /nnan74110

image.png


La monnaie présentée (fig.1) est exactement le même douzain contremarqué que je viens de présenter hier. Il s'agit du Gadoury 21, un douzain au croissants contremarqué de Henry II.

Alors selon ce que j'ai lu, ce genre de douzain contremarqué était avant tout frappé pour les colonies du royaume de France, mais une certaine quantité étaient conservée sur le territoire français pour subvenir aux besoins de la population de France. C'est donc pour cela qu'il est impossible d'affirmer que ces monnaies étaient exclusivement frappées pour les colonies. Cependant cela n'empêche pas d'affirmer que de nombreuses pièces étaient expédiées dans les colonies...
Je me nourris uniquement de monnaies !Image

Oli1999

Avatar de l’utilisateur
SousNoir
Messages : 1381
Inscription : ven. juil. 03, 2015 3:36 pm
Description : Je collectionne principalement les pièces d'un cent et de 5 cents du Canada, les monnaies coloniales et les jetons.
Membre #13 du CMLRN.
Localisation : Montréal

Re: Monnaies Nouvelle-France

Messagepar SousNoir » dim. juin 04, 2017 9:30 pm

Bonsoir,

Je ne conteste pas le fait que ce douzain contre-marqué a circulé en Nouvelle-France. Je ne peux vous blâmer car j'ai aussi lu la même chose que vous dans plusieurs ouvrages. Il y a parfois une mauvaise interprétation des faits quand une recherche historique est faite dans un domaine précis sans tenir compte du contexte historique de l'époque. La réponse n'est pas simple ni courte. Je vais tenter d'apporter quelques précisions avec des sources cette fois-ci.

L'édit de 1640 a été fait sous Louis XIII lors de la refonte du système monétaire. J'y reviens plus loin. Il y a eu aussi des édits sous Louis XIV et certains édits concernaient la monnaie des colonies françaises. Quand Louis XIII mourut en 1643, Louis XIV n'avait que 4 ans et demie. Il a été déclaré majeur en 1651 et il a été sacré roi en 1654. Ce n'est qu'en 1661 que Louis XIV prend personnellement contrôle du gouvernement et qu'il fit arrêter Nicolas Fouquet, surintendant des finances. Fouquet est remplacé par Colbert en 1665 et le règne personnel de Louis XIV a commencé à ce moment là. Les édits de Louis XIV concernant le monnayage eurent lieu à partir de 1658.

Regardons d'abord la population de la Nouvelle-France de 1608 à 1653.

1608--Québec fondé.--28 colons hivernant, y compris Champlain.
(Champlain., Edition Laverdière, tome III, page 173.)

1613--St. Jean de Terreneuve fondé.--62 hivernants laissés par Whitburn.
(The British Empire in America, Vol. I. Page 7.)

1620--Population de Québec : 60 personnes.
(Champlain' Edition Laverdière, tome VI, page 8.)

1622--Hivernants avec le Capitaine Wynn, à Terreneuve, 32 personnes.
(The British Empire in America, Vol. I, pages 10 & 11.)

1628--Population de la Nouvelle-France, y compris 20 Français et le Missionnaire revenant du Pays des Hurons : 76 hivernants.
(Champlain, Edition Laverdière, tome VI, pages 205 & 231.)

1629--Après la prise de Québec, il hiverne environ 117 personnes, dont 90 Anglais de l'expédition de Kertk.
(Champlain, Edition Laverdière, tome VI, page 320.)
(Relations et Registres Paroissiaux du temps.)

1641--La population sédentaire de la Nouvelle-France n'était encore que de 240, fin d'année.
(Dollier, Edition 1868, page 31.--Relation de 1642, page 36.)

1653--Population de la Nouvelle-France, environ 2000 personnes.
(Mère Marie de l'Incarnation.--Lettres Historiques XLVIII.)

Source: Statistiques Canada
http://www.statcan.gc.ca/pub/98-187-x/4064812-fra.htm

La contremarque du douzain sous Louis XIII a été frappée à partir de 1641 alors qu'il n'y avait que 240 personnes qui vivaient en Nouvelle-France. Il serait insensé que l'édit de 1640 eut été fait pour les monnaies coloniales. D'ailleurs, voici un extrait de l'édit de 1640 qui ne fait aucune allusion aux colonies françaises. C'est en vieux français de 1658 mais c'est assez facile à lire. La section qui concerne l'édit de 1640 débute avec "Et afin d'empêcher qu'on ne billonnait lesdites especes d'or".
Edit_1640_1Mo.jpg

Source: Traité de la cour des monnoyes et de l'estendue de sa juridiction.
Germain Constans, Paris chez Sebastien Cramoisy, 1658, p.315
https://books.google.ca/books?id=Ku6uvI ... &q&f=false

Voici ce que Gadoury dit sur cette pièce.
Référence de monnaie 21.
Quinze denier(douzain contremarqué).
Cours légal 15 deniers tournois, fabriqué conformément à l'ordannance de juin 1640. Contremarqués d'une fleur de lis. Frappé en petite quantités, utilisé sur divers monnaies de billon antérieures au règne de Louis XIII.


Il faut savoir que le nouveau système monétaire était basé sur l'or et que la référence était une nouvelle pièce: le Louis d'or. Comme la valeur des pièces d'argent était basée sur le poids en argent, la contremarque permettait au roi d'utiliser moins d'argent pour une pièce de plus grande valeur. Cette contremarque, une fleur de lys à l'intérieur d'un ovale perlé, était le résultat d'un stratagème de dévaluation des pièces de circulation qui avait été orchestré par le surintendant des finances Claude de Bullion. La contremarque indiquait que cette pièce vaudrait dorénavant 15 deniers. Pour ainsi dire, les douzains d'Henri II, III, et IV contremarqués qui sortaient des coffres du roi Louis XIII avaient la valeur de quinze deniers. Les pièces qui étaient en possession des ducs, des barons, des seigneurs et des marchands n'avaient que la valeur nominale de douze deniers. Ces pièces ont été contremarquées à partir de 1641 et elles ont été très impopulaires en France et elles le furent tout autant quand elles arrivèrent dans les colonies.

Claude de Bullion est décédé en décembre 1640. Son épouse Angélique Faure, dame de Bullion, a hérité de sa fortune. Angélique Faure a par la suite financé des causes qui lui étaient chères. Parmi celles-ci, il y avait la cause d'une certaine Jeanne Mance qui avait quitté sa France natale au printemps 1641. L'année suivante, Jeanne Mance était du groupe qui accompagnait Paul de Chomedey de Maisonneuve pour fonder Ville-Marie. La rue "De Bullion" à Montréal a d'ailleurs été nommée en l'honneur d'Angélique Faure, dame de Bullion.

De 1641 à 1653, la population de la Nouvelle-France a passé rapidement de 240 à environ 2000 personnes. Quand Louis XIV pris le contrôle de son royaume en 1665, il y avait 3215 personnes en Nouvelle-France. La proportion d'hommes avait augmenté subitement avec l'arrivée du régiment de Carignan-Salières en 1665. Peu après, il y eut l'arrivée massive des Filles du Roy. En 1673, la population avait doublé et elle a atteint 10,000 personnes entre 1681 et 1683.

Il y a eu des édits de Louis XIV qui visaient aussi à dévaluer l'argent circulant dans les colonies. Au début des années 1660, la pièce d'un dernier valait 2 deniers en Nouvelle-France. Les marchands y trouvaient là un source rapide de profits et ils en importaient beaucoup. Le denier a été banni par le Conseil Souverain de Québec en 1664. On a conservé la pièce de 2 deniers et elle ne valait plus qu'un seul dernier en Nouvelle-France alors qu'elle en valait 4 deniers avant l'ordre du Conseil Souverain. Le liard est également passé de 6 deniers à 2 deniers en 1664. Ces pièces n'avaient pas de contremarque.

Ta traduction est exacte: "Les premières issues monétaires coloniales du nouveau monde étaient des vieux douzains recyclés". On parle ici des premières monnaies coloniales, c'est à dire une monnaie qui a été frappée pour les colonies. Il y a d'abord eu une tentative de pièce coloniale de 2 deniers frappée à Paris dite "DOUBLE DE L'AMERIQUE FRANCOISE 1670-A". Cette pièce n'a pas été émise en circulation. Un édit de Louis XIV du 19 février 1670 permettait l'émission de 2 pièces d'argent pour la Compagnie des Indes Occidentales en Amérique. Les pièces de 5 sols et de 15 sols sont les premières pièces coloniales émise spécifiquement pour les colonies françaises d'Amérique. Ce sont les pièces listée dans le catalogue Breton aux nos 501 et 502.
Edit_1670.jpg

Pièces de 15 sols et de 5 sols de 1670.
Source: Histoire monétaire des colonies françaises : d'après les documents officiels... / par E. Zay,...
Zay, Ernest (1830-1909). Éditeur: J. Montorier (Paris) 1892, p.41
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5575098d/f48.image

L'édit de Louis XIV du 18 novembre 1672 a dévalué les pièces de 5 sols et de 15 sols d'Amérique. La pièce de 5 sols fut portée à 6 sols et 8 derniers; et la pièce de 15 sols fut portée à 20 sols. Il n'y a pas eu de contremarque sur ces pièces car elles avaient cours légal uniquement dans les colonies. Il faudra attendre à l'année 1717 sous Louis XV pour que d'autres pièces soit frappées pour les colonies.
Edit_1672.jpg

Source: Histoire monétaire des colonies françaises, p.46.

La plupart des pièces d'usage en France ont circulé en Nouvelle-France. Sous Louis XIV , le premier douzain a été frappé en 1658. Quelques mois après avoir été mis en circulation, un édit portait sa valeur à 15 deniers. Il n'y a pas eu de contremarque.
Douzain_LouisXIV_1658.jpg

Douzain Louis XIV 1658

Il n'y a pas eu de douzain Louis XIV frappé après 1658. Le premier quinzain Louis XIV étant le douzain de 1658, il a fallu attendre jusqu'à 1692 avant qu'on débute la frappe une nouvelle pièce de 15 deniers. C'est le quinzain Louis XIV aux 8 L couronnés avec 4 fleurs de lys.

Quinzain_LouisXIV_1692-m-toulouse.jpg

Quinzain Louis XIV 1692 M Toulouse

C'est à partir de 1692 que cela se complique un peu pour les contremarques.

Les flancs neufs sur lesquels le quinzain a été frappé à partir de 1692 avaient le même poids et la même dimension que les anciens douzains. Il a été décidé de réutiliser également les vieux douzains comme flanc. On se retrouve alors avec des quinzains frappés sur des flancs neufs, surfrappés sur des vieux douzains, et surfrappés sur des vieux des douzains qui ont la contremarque de 1641.

Sur le quinzain Louis XIV 1692 ci-dessus, on voit encore les trace de l'ancien douzain. Sur le quinzain Louis XIV 1692 ci-dessous, on distingue vaguement la croix et des brides de l'ancien douzain. On voit nettement la contremarque de 1641.
Quinzain_LouisXIV_1692-Aix-Contremarque.jpg

Quinzain Louis XIV 1692 avec contremarque de 1641.

Pour ainsi dire, il est possible d'avoir trois pièces en une. Par exemple, un quinzain Louis XIV 1695 surfrappé sur un douzain Louis XIII contremarqué de la fleur de lys sur un douzain Henri II, III ou IV.

Il y a eu par la suite plusieurs dévaluations de la monnaie autant en France qu'en Nouvelle-France. À un moment donné, les pièces de 15 deniers ont vu leur valeur être portée à 20 deniers sans pour autant être contremarquées.

Cette pièce de Henri II 1549 a la contremarque faite en 1641. C'est un très bel exemplaire de cette pièce. Vous comprendrez que les pièces contremarquées sont plus rares parce que ces pièces ont été surfrappées massivement à partir de 1692 pour fabriquer les quinzains Louis XIV. Les rares exemplaires que nous trouvons ici sont tous venus avec les nouveaux arrivants.

Dan
Une pièce non identifiée n'est qu'un morceau de métal. Une pièce identifiée est un morceau d'histoire.
Membre #13 du CMLRN.

Avatar de l’utilisateur
Oli1999
Messages : 1981
Inscription : dim. févr. 19, 2012 1:21 pm
Description : Collectionneur et enthousiaste de monnaies antiques, canadiennes, coloniales et du monde entier!
Localisation : Québec

Re: Monnaies Nouvelle-France

Messagepar Oli1999 » dim. juin 04, 2017 9:57 pm

Bonjour SousNoir,

C'est un très beau résumé de la matière...Bravo!

Le fait le comparaître la polulation de la colonie du Canada avec l'édit de 1640 fait totalement du sens. Je n'y avait pas pensé...

Bon, alors la prochaine fois que j'aurais besoin de retrouver mes sources concernant ces monnaies, je n'aurais qu'à aller sur cette page du forum. Il faut dire que c'est un résumé très complet et très pertinent.

On avait justement discuté de la difficulté à identifier certaines monnaies de billon qui ont été réformées ou contremarquées.

viewtopic.php?f=46&t=23552&p=212661#p212661

Je dois même souligner que sans s'être vraiment submergés dans la matière, nos hypothèses corroboraient bien avec la réalité.

Je n'ai pas vraiment d'autres dires à apporter... Tu as fait le tour SousNoir! :wink:

Je te remercie pour le temps que tu as mis dans ton intervention, c'est toujours plaisant d'apprendre un peu plus sur la matière.

:-D
Je me nourris uniquement de monnaies !Image

Oli1999

Avatar de l’utilisateur
SousNoir
Messages : 1381
Inscription : ven. juil. 03, 2015 3:36 pm
Description : Je collectionne principalement les pièces d'un cent et de 5 cents du Canada, les monnaies coloniales et les jetons.
Membre #13 du CMLRN.
Localisation : Montréal

Re: Monnaies Nouvelle-France

Messagepar SousNoir » dim. juin 04, 2017 10:33 pm

titane a écrit :Pour ajouter mon grain de sel sur la rareté de la monnaie en Nouvelle-France, il faut savoir qu'à cette époque la monnaie de "carte" est apparue pour combler ce manque de monnaie. On utilisait une carte à jouer pour y inscrire le montant de la dette ou de la valeur en jeu. Elle était inscrite et signée par les intervenants. C'était un contrat de prêt d'argent ou de dette pour l'époque. Évidemment, de telles cartes sont très rares et valent aujourd'hui très cher.
A-t-on la chance qu'un participant à Numicanada possède une telle carte? Si oui, SVP, racontez nous son histoire. :Prier:
titane


En effet, la monnaie de carte a été émise la première fois en 1685 par Jacques de Meulles "chevalier, conseiller du Roy en ses conseils, seigneur de la Source, grand bailly d'Orléans, intendant de justice, police et finances en Canada, Accadie, Isle de Terre-Neuve et autres pays de la France septentrionale".

La monnaie de carte a été émise jusqu'en 1759, l'année de la chute de Québec. Après la conclusion de la paix de 1763, le Conseil d'État, par un arrêt en date du 29 juin 1764, décida l'extinction et la liquidation définitive de la monnaie de carte. Elle avait duré quatre-vingts ans.

Je ne possède pas de monnaie de carte. De beaux exemplaires se sont vendus à un prix assez raisonnable à l'encan l'an dernier lors de la liquidation de la collection numismatique du Séminaire de Nicolet.

Dan
Une pièce non identifiée n'est qu'un morceau de métal. Une pièce identifiée est un morceau d'histoire.
Membre #13 du CMLRN.


Revenir vers « Europe »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités