Salut

Discussions générales.
Avatar de l’utilisateur
Jumpy
Messages : 4330
Inscription : mar. janv. 16, 2007 10:30 am
Description : J'ai 40 ans, je suis marié et père de deux jeunes garçons.

Je collectionne la monnaie de circulation en général mais plus particulièrement les pièces de 1 cent et les pièces de cuivres de la reine victoria.
Localisation : Laval Beach

Re: Salut

Messagepar Jumpy » mer. juin 01, 2016 9:43 am

Je suis d'accord avec toi Za75.

Dans le cas du français, je crois qu'il faut mettre les choses en perspective.
Le Québec des années 1960 n'était pas la terre d'accueil qu'elle est aujourd'hui. La scolarisation est plus élevée aujourd'hui qu'elle ne l'était il y a 55 ans. Le style d'écriture a également beaucoup évolué dans le dernier demi-siècle.

Le français d'aujourd'hui n'est pas le même que celui de mes arrières grand-parents. Moi, je pensais que mon arrière grand-père parlais une autre langue. C'était la seule personne au monde que je connaissais qui utilisait le verbe "quérir" :roll:
Quand on allait le voir, mon père faisait office de traducteur parce qu'on se comprenait pas. On avait pas non plus la même culture; il ne connaissait pas Duran Duran, G.I.Joe, Passe-partout ou Belgazou, sweet fuck all, rien pantoute.

Il y a des temps de verbes qu'on utilise tellement peu souvent qu'il est rendu normal qu'on ne les maîtrise pas. Le français se parle et s'écrit de plus en plus mais il change de forme pour s'adapter à ses locuteurs.

J'ai de l'empathie pour ceux qui ont proposé avec Marceau l'idée de Catherine Fournier et de Louis Lyonnais sur un référendum "anti-statut quo".

Si vous avez besoin de quelqu'un pour négocier une entente de fédéralisme renouvelé, je suis votre homme.

Pour le reste, je vous invite à combattre les vieux réflexes à la Bob Rae. Il n'y a rien de constructif dans ces vieilles habitudes de railleries et de mépris. (Bob Rae n'est pas plus méchant qu'un autre, c'est juste un exemple récent).

En refusant l'option présentée par Marceau, le PQ nous confirme que l'ultime but de la convergence "indépendantiste" est un affrontement.
Avec la position du PQ, la convergence s'arrete aux indépendantistes.

Le ballon est libre... la CAQ va t-elle se l'approprier

Avatar de l’utilisateur
za75
Messages : 6482
Inscription : jeu. févr. 01, 2007 3:57 pm
Description : Issu d'une famille souche de la région de La Pocatière, les Pelletier, je suis marié et père de Vincent qui, présentement, s'intéresse encore peu à la collection de monnaie, mais qui sait......

Amateur de baseball, j'ai collectionné, pendant mes jeunes années, des cartes de joueurs qui se sont "envolées" depuis, et des pierres de toutes sortes qui m'ont toujours fasciné.
Initié à la collection de monnaie par un de mes oncles qui, à l'époque, vivait à Champigny, près de Québec, je dois cependant vous avouer qu'au cours des quarante dernières années, la diversité des monnaies étrangères m'a beaucoup plus passionné que les monnaies canadiennes.


Encore jeune agronome, j'ai eu l'opportunité d'aller vivre au Maroc avec mon épouse pendant quatre ans, en tant que coopérant. La collection de monnaie et les nombreuses excursions, à travers le pays, ne furent jamais réellement dissociées. Ce fut une avenure palpitante, constamment remplie d'opportunités et de surprises : à titre d'exemple, j'ai découvert près de la mer Méditerranée, dans un petit village nommé Oued Laou, lors d'un souk, étalée avec d'autres pièces sur un tapis berbère posé sur le sol, une pièce en excellent état de conservation, frappée dans ce même village, en AH441 (1050 de notre ère) : cette pièce demeure encore aujourd'hui ma pièce fétiche. C'est d'ailleurs en découvrant les monnaies du Maroc que j'attrapai la piqûre pour les variétés.

Les vingt années qui suivirent, au Québec, me permirent de consolider cette collection et de parfaire mes connaissances. En début de retraite, il y a douze ans, après avoir classé cette collection grâce à un Corpus de très grande qualité, étude en trois volumes, produite au Maroc, j'entrepris la mise à jour des catalogues de Krause, section Maroc, afin notamment de donner une meilleure vitrine à ces monnaies assez peu connues. Dans cette même veine, je fis en sorte que le Musée de la Monnaie, à Ottawa, soit doté d'une collection représentative des monnaies marocaines (1650 à nos jours ).

Et...., ce qui devait arriver, arriva : depuis au moins cinq ans, je me suis plongé dans les variétés non répertoriées des monnaies canadiennes. Au début de cette autre aventure, non moins passionnante, mon action fut surtout reliée aux activités de l'ANPB, soit par des articles, échanges, sensibilisation et information. J'ai découvert Numicanada depuis environ quinze mois et il m'est apparu que ce site et surtout son forum m'offraient une excellente opportunité pour partager avec d'autres membres mon intérêt pour ces variétés. Lorsque je regarde le chemin que nous avons parcouru sur ce site, depuis quelques mois seulement, je suis porté à croire que cet objectif a été réalisé en grande partie. Qui plus est, il me fait encore plus plaisir de constater que la relève est là, qu'elle est de plus en plus structurée et de plus en plus efficace ! À la veille de mes soixante-dix ans, je n'ai donc pas à m'inquiéter, car les membres de ce merveilleux site me semblent très motivés et de mieux en mieux outillés pour aller de l'avant !
Longue vie à Numicanada !

06/2008
Localisation : Rive-sud de Montréal

Re: Salut

Messagepar za75 » mer. juin 01, 2016 11:35 am

Jumpy a écrit :Je suis d'accord avec toi Za75.

Bonjour Jumpy et merci d'appuyer une bonne partie de mon propos,

Dans le cas du français, je crois qu'il faut mettre les choses en perspective.
Le Québec des années 1960 n'était pas la terre d'accueil qu'elle est aujourd'hui. La scolarisation est plus élevée aujourd'hui qu'elle ne l'était il y a 55 ans. Heureusement :D Mais la qualité de l'enseignement n'a pas pu suivre : il suffit de constater les multiples examens de français ratés par les futurs enseignants. Le style d'écriture a également beaucoup évolué dans le dernier demi-siècle.

Le français d'aujourd'hui n'est pas le même que celui de mes arrières grand-parents. Moi, je pensais que mon arrière grand-père parlais une autre langue. C'était la seule personne au monde que je connaissais qui utilisait le verbe "quérir" :roll: Ton grand-père n'était pas dans le champs pour autant, car il utilisait un verbe bien français même si ce terme ne s'utilise plus aujourd'hui :)
Quand on allait le voir, mon père faisait office de traducteur parce qu'on se comprenait pas. On avait pas non plus la même culture; il ne connaissait pas Duran Duran, G.I.Joe, Passe-partout ou Belgazou, sweet fuck all, rien pantoute. Dois-je comprendre que notre culture débute avec tout ce qui se passe après notre naissance :?:

Il y a des temps de verbes qu'on utilise tellement peu souvent qu'il est rendu normal qu'on ne les maîtrise pas. Le français se parle et s'écrit de plus en plus ( où ça :?: ) mais il change de forme pour s'adapter à ses locuteurs. Est-ce que l'Anglais écrit, disons dans les livres, les journaux ou dans les forums semblables au nôtre s'est " adapté " de pareille façon :?:

J'ai de l'empathie pour ceux qui ont proposé avec Marceau l'idée de Catherine Fournier et de Louis Lyonnais sur un référendum "anti-statut quo".

Si vous avez besoin de quelqu'un pour négocier une entente de fédéralisme renouvelé, je suis votre homme.

Pour le reste, je vous invite à combattre les vieux réflexes à la Bob Rae. Il n'y a rien de constructif dans ces vieilles habitudes de railleries et de mépris. (Bob Rae n'est pas plus méchant qu'un autre, c'est juste un exemple récent).Curieusement, "ces vieilles habitudes de railleries et de mépris " ont la vie dure car les personnes de toutes les générations au Québec les utilisent d'une façon de plus en plus répandue :( Faudrait-il les inscrire dans la liste de nos valeurs :?:

En refusant l'option présentée par Marceau, le PQ nous confirme que l'ultime but de la convergence "indépendantiste" est un affrontement.
Avec la position du PQ, la convergence s'arrete aux indépendantistes.

Le ballon est libre... la CAQ va t-elle se l'approprier

Avatar de l’utilisateur
lebcents
Messages : 940
Inscription : mer. avr. 28, 2010 5:03 pm
Description : je suis toujours intéressé par les 1¢ et les 50¢ .Je possède plusiers autre pièces que je peux échangé

lebcents
Contact :

Re: Salut

Messagepar lebcents » mer. juin 01, 2016 1:29 pm

ouin. bin la société je fait avec , j'ai plus le temps pour la changer , je navigue a travers nos différences .
bonne chance a ceux qui veulent changé les autres ...fare avec c'est plus simple
:wink: ,
lebcents

Avatar de l’utilisateur
Jumpy
Messages : 4330
Inscription : mar. janv. 16, 2007 10:30 am
Description : J'ai 40 ans, je suis marié et père de deux jeunes garçons.

Je collectionne la monnaie de circulation en général mais plus particulièrement les pièces de 1 cent et les pièces de cuivres de la reine victoria.
Localisation : Laval Beach

Re: Salut

Messagepar Jumpy » jeu. juin 02, 2016 9:51 pm

Dois-je comprendre que notre culture débute avec tout ce qui se passe après notre naissance

Pour un enfant de 6 ans, c'est difficile de faire autrement.

Est-ce que l'Anglais écrit, disons dans les livres, les journaux ou dans les forums semblables au nôtre s'est " adapté " de pareille façon

Je le crois. L'anglais de nos voisins du sud est aujourd'hui bien distinct, moins "pur" et moins élaboré que l'anglais du Royaume-Uni. La langue s'adapte à ses locuteurs.

À lire les nombreux commentaires qui ont suivi la proposition de Nicolas Marceau, les partisans d'un fédéralisme renouvelé sont naïfs, comme le sont les indépendantistes.

En gros, on accuse ceux qui ont un espoir de changement d'être naïfs, qu'ils soient fédéralistes ou indépendantistes.

pour moi, la base d'un fédéralisme renouvelé passe par l'appropriation par chaque province du code criminel canadien.

En gros, les provinces pourraient changer le code criminel canadien, dans la mesure où les changements apportés respectent la Charte canadienne des droits et libertés.

L'idée d'un fédéralisme renouvelé serait de permettre aux provinces d'avoir des lois au diapason de leurs différentes réalités. Je crois que la Charte des droits et libertés serait le cadre "canadien" dans lequel s'auto-déterminerait les provinces.

Avatar de l’utilisateur
za75
Messages : 6482
Inscription : jeu. févr. 01, 2007 3:57 pm
Description : Issu d'une famille souche de la région de La Pocatière, les Pelletier, je suis marié et père de Vincent qui, présentement, s'intéresse encore peu à la collection de monnaie, mais qui sait......

Amateur de baseball, j'ai collectionné, pendant mes jeunes années, des cartes de joueurs qui se sont "envolées" depuis, et des pierres de toutes sortes qui m'ont toujours fasciné.
Initié à la collection de monnaie par un de mes oncles qui, à l'époque, vivait à Champigny, près de Québec, je dois cependant vous avouer qu'au cours des quarante dernières années, la diversité des monnaies étrangères m'a beaucoup plus passionné que les monnaies canadiennes.


Encore jeune agronome, j'ai eu l'opportunité d'aller vivre au Maroc avec mon épouse pendant quatre ans, en tant que coopérant. La collection de monnaie et les nombreuses excursions, à travers le pays, ne furent jamais réellement dissociées. Ce fut une avenure palpitante, constamment remplie d'opportunités et de surprises : à titre d'exemple, j'ai découvert près de la mer Méditerranée, dans un petit village nommé Oued Laou, lors d'un souk, étalée avec d'autres pièces sur un tapis berbère posé sur le sol, une pièce en excellent état de conservation, frappée dans ce même village, en AH441 (1050 de notre ère) : cette pièce demeure encore aujourd'hui ma pièce fétiche. C'est d'ailleurs en découvrant les monnaies du Maroc que j'attrapai la piqûre pour les variétés.

Les vingt années qui suivirent, au Québec, me permirent de consolider cette collection et de parfaire mes connaissances. En début de retraite, il y a douze ans, après avoir classé cette collection grâce à un Corpus de très grande qualité, étude en trois volumes, produite au Maroc, j'entrepris la mise à jour des catalogues de Krause, section Maroc, afin notamment de donner une meilleure vitrine à ces monnaies assez peu connues. Dans cette même veine, je fis en sorte que le Musée de la Monnaie, à Ottawa, soit doté d'une collection représentative des monnaies marocaines (1650 à nos jours ).

Et...., ce qui devait arriver, arriva : depuis au moins cinq ans, je me suis plongé dans les variétés non répertoriées des monnaies canadiennes. Au début de cette autre aventure, non moins passionnante, mon action fut surtout reliée aux activités de l'ANPB, soit par des articles, échanges, sensibilisation et information. J'ai découvert Numicanada depuis environ quinze mois et il m'est apparu que ce site et surtout son forum m'offraient une excellente opportunité pour partager avec d'autres membres mon intérêt pour ces variétés. Lorsque je regarde le chemin que nous avons parcouru sur ce site, depuis quelques mois seulement, je suis porté à croire que cet objectif a été réalisé en grande partie. Qui plus est, il me fait encore plus plaisir de constater que la relève est là, qu'elle est de plus en plus structurée et de plus en plus efficace ! À la veille de mes soixante-dix ans, je n'ai donc pas à m'inquiéter, car les membres de ce merveilleux site me semblent très motivés et de mieux en mieux outillés pour aller de l'avant !
Longue vie à Numicanada !

06/2008
Localisation : Rive-sud de Montréal

Re: Salut

Messagepar za75 » ven. juin 03, 2016 7:06 pm

Bonsoir,

Les gens prévilégiés dont je suis, formés avant 1960 dans les collèges dits de " cours classiques ", sont aujourd'hui une espèce en voie de disparition, donc ils ne pèsent pas beaucoup dans les statistiques dont je vous donne la référence ci-dessous.

Dans un article du Journal de Montréal publié hier sous le titre Le français qu'on écrit, voici un extrait qui me semble d'actualité :

" Je suis hanté par ce chiffre de 53 % de Québécois qui peinent à lire et à comprendre un texte de difficulté moyenne.

J'attends toujours le mea culpa des " pédagogistes " qui contrôlent le ministère de l'Éducation depuis trop longtemps, mais leur échec ne nous libère pas de notre responsabilité personnelle d'améliorer nos connaissances et de développer notre plein potentiel.

Quel que soit le destin politique du peuple québecois, perpétuellement fragilisé par l'océan d'anglais dans lequel elle baigne, notre langue et notre culture ne survivront pas à la nonchalance et à l'indifférence de ceux et celles qui l'ont reçue en héritage, même dans un Québec souverain. Pour une fois, ce n'est pas la faute d'Ottawa. "

Plus haut dans son article Mme Lise Ravary écrit ceci :

" Rien à voir avec retirer la parole aux moins instruits. Mais tout à faire avec la valorisation de l'effort et la fierté de s'améliorer.
Depuis quand afficher son ignorance et la défendre est-il devenu un badge d'honneur ? "

Je crois que cet article, auquel je vous réfère, s'inscrit dans la continuité de nos discussions antérieures.

Avatar de l’utilisateur
Jumpy
Messages : 4330
Inscription : mar. janv. 16, 2007 10:30 am
Description : J'ai 40 ans, je suis marié et père de deux jeunes garçons.

Je collectionne la monnaie de circulation en général mais plus particulièrement les pièces de 1 cent et les pièces de cuivres de la reine victoria.
Localisation : Laval Beach

Re: Salut

Messagepar Jumpy » jeu. juin 09, 2016 10:21 am

Ma femme me demande parfois, une à deux fois par jour, "Coudonc, t'as quel âge ?" :roll:

Je me suis en effet aperçu que mon enfant intérieur n'est pas mort comme je le croyais. Il était bien sûr amoché et dans le coma mais il était toujours vivant.

Ce n'est pas vraiment l'âge qui nous fait devenir adulte. On devient adulte à force de déceptions, de revers, d'injustices et d'échecs. On devient adultes parce que le monde qu'on nous a décrit quand on était enfants est en contradiction avec la réalité.

Ça commence quand tu apprends que la fée des dents et la fée des ongles n'existent pas (la fée des ongles donnait 1 cent par ongle... mais elle transigeait directement avec les mamans).

Dans mon cas, le coup de grâce à mon enfant intérieur a surement été la fois où j'ai vidé/débouché le drain du bain quand j'ai acheté ma maison.
J'ai reçu 50 ans de dégueulasse dans la face.

Votre enfant intérieur n'est pas mort, il a juste besoin que vous preniez soin de lui.

Pour te répondre au sujet de la langue Za75, Il faudrait peut-être se demander si on est pour l'unilinguisme ou pour le bilinguisme.

Personnellement, à chaque fois que quelqu'un me parle en anglais, je me demande combien de langues cette personne parle. Mis à part quelques anglophones unlingues, la très grande majorité parle 2, 3 voire 4 langues différentes. Le français, pour ces personnes, serait une troisième langue.

Combien de québécois "de souche" sont bilingues ou trilingues ?

C'est quoi notre culture qui est en danger ? La politique de marde ? la corruption ? l'immobilisme ?

Ce qui est en danger, c'est l'innocence de nos enfants.

Avatar de l’utilisateur
Jumpy
Messages : 4330
Inscription : mar. janv. 16, 2007 10:30 am
Description : J'ai 40 ans, je suis marié et père de deux jeunes garçons.

Je collectionne la monnaie de circulation en général mais plus particulièrement les pièces de 1 cent et les pièces de cuivres de la reine victoria.
Localisation : Laval Beach

Re: Salut

Messagepar Jumpy » lun. juin 13, 2016 10:08 am

C'est triste Orlando mais comme ma tante le dit si bien: Que veux-tu que la bonne y fasse quand la dame n'y peut rien...

Quand je vois le coût des élections et l'ampleur de la consultation, je trouve toujours ridicule le peu de choix qu'on offre aux citoyens, le peu de choses sur lesquelles on se prononce.

Dans un monde de lignes de parti, on choisi un candidat et c'est tout. On fait un X. Le problème, c'est qu'on vit dans un monde de promesse électorales et de chèques en blanc.

Pourquoi ne pas TOUJOURS profiter des élections pour avoir l'avis officiel de la population. À mon avis, chaque parti devrait pouvoir poser une question sur les bulletins de vote. Le but serait de connaître la position de la population sur certains enjeux.

Peu importe la façon, il faut qu'il ressorte plus de choses des élections que le simple fait de faire un X pour choisir un député.

Je vais aller plus loin que ça, les jeunes devraient voter eux-aussi. Je ne dis pas que leur vote devraient compter mais que ce serait bien d'avoir leur opinion. Si on les habitue à voter à 14 ans, ils seront plus nombreux à voter quand ils seront majeurs.

Une façon d'économiser de l'argent serait peut-être de ne plus tenir d'élections à Westmount et de juste laisser le parti Libéral nommer son député.

Avatar de l’utilisateur
Jumpy
Messages : 4330
Inscription : mar. janv. 16, 2007 10:30 am
Description : J'ai 40 ans, je suis marié et père de deux jeunes garçons.

Je collectionne la monnaie de circulation en général mais plus particulièrement les pièces de 1 cent et les pièces de cuivres de la reine victoria.
Localisation : Laval Beach

Re: Salut

Messagepar Jumpy » mer. juin 15, 2016 10:12 am

http://www.journaldemontreal.com/2016/06/14/un-nouveau-plan-de-lutte-contre-lhomophobie-et-la-transphobie-se-prepare

Je commence à trouver qu'il y a vraiment trop de mots pour exprimer la même chose... Transphobie, ça aurait dû être réservé à la peur des gras trans :roll:

Pourquoi ne pas commencer à utiliser "exophobie" pour décrire la peur des gens de ce qui est hors d'eux.

Les préjugés sont les frontières de nos phobies.

Avatar de l’utilisateur
Jumpy
Messages : 4330
Inscription : mar. janv. 16, 2007 10:30 am
Description : J'ai 40 ans, je suis marié et père de deux jeunes garçons.

Je collectionne la monnaie de circulation en général mais plus particulièrement les pièces de 1 cent et les pièces de cuivres de la reine victoria.
Localisation : Laval Beach

Re: Salut

Messagepar Jumpy » jeu. juin 16, 2016 10:20 am

C'est drole comment le gouvernement dépense notre argent; comment on subventionne les entreprises.

D'un autre côté, on nous parle qu'on a besoin d'immigrants parce que notre système d'éducation ne nous fournit pas la main-d'oeuvre dont on a besoin.

les subventions, en bout ligne font que des étrangers viennent faire des gros salaires sur des visas de travail et repartent au bout de 3, 4 ou 5 ans.

On donne nos ressources en échange de jobs qui sont occupés par de travailleurs stratégiques étrangers.

Enfin, on constate du chômage parmi les nouveaux immigrants dont beaucoup ne parlent pas français.

1er constat: le système d'éducation ne fonctionne pas.
2eme constat: la francisation et les perspectives d'emploi de certains immigrants sont limitées.

Au lieu de juste subventionner des emplois de compagnies multinationales, on pourrait décider de subventionner des emplois non-qualifiés spécialement destinés à l'intégration d'immigrants dans les écoles et le réseau scolaire.

D'une part, le réseau scolaire et les enseignants ont définitivement besoin d'un coup de main et de l'autre, le réseau scolaire est l'endroit par excellence pour, à la fois sensibiliser nos jeunes à la diversité et apprendre aux immigrants notre langue et notre culture.

Pour ce qui est de l'éducation, on doit repousser plus loin les évaluations décisives qui ferment des portes académiques aux jeunes. On doit absolument revoir les "pré-requis" qui contingentent trop vite les perspectives de scolarité.

À 15, 16 ans, beaucoup de nos jeunes n'ont pas la tête aux études, et pourtant, c'est à ce moment que la société exige le plus d'eux en leur imposant des décisions qui vont avoir des répercussions tout au long de leur vie.

Les universités contingentent pleins de programmes d'études très utiles à la société en sciences mais en même temps, ne contingentent pas du tout un paquets de programmes presqu'inutile pour le marché de l'emploi.

La société a peut-être besoin de sociologues et d'historien, etc..., mais pas des milliers; Le marché de l'emploi, lui, en a juste crissement pas besoin, ni aujourd'hui, ni demain.

Avatar de l’utilisateur
Jumpy
Messages : 4330
Inscription : mar. janv. 16, 2007 10:30 am
Description : J'ai 40 ans, je suis marié et père de deux jeunes garçons.

Je collectionne la monnaie de circulation en général mais plus particulièrement les pièces de 1 cent et les pièces de cuivres de la reine victoria.
Localisation : Laval Beach

Re: Salut

Messagepar Jumpy » ven. juin 17, 2016 9:24 am

La réforme du mode de scrutin doit être faite au Québec avant les prochaines élections. Cela doit être une priorité du gouvernement avant 2018.

Le PLQ est majoritaire et n'a aucune raison de repousser cette réforme.

Sans cette réforme, je peux vous dire que les prochaines élections seront vraiment très laides.

C'est dans l'intérêt de tous; même dans celui du parti libéral.

Avatar de l’utilisateur
Mr.Burns
Messages : 66
Inscription : dim. avr. 26, 2015 10:39 am
Localisation : Mauricie

Re: Salut

Messagepar Mr.Burns » ven. juin 17, 2016 2:25 pm

Justin Trudeau avait promis que 2015 serait la dernière élection avec notre mode de scrutin actuel.

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/Po ... ires.shtml

Le PLQ ne fera jamais une réforme de ce genre par eux même, le système actuel lui permet d'avoir une majorité avec seulement 33% des votes alors de 66% de la population à voté pour les sortir du pouvoir.

Avatar de l’utilisateur
Jumpy
Messages : 4330
Inscription : mar. janv. 16, 2007 10:30 am
Description : J'ai 40 ans, je suis marié et père de deux jeunes garçons.

Je collectionne la monnaie de circulation en général mais plus particulièrement les pièces de 1 cent et les pièces de cuivres de la reine victoria.
Localisation : Laval Beach

Re: Salut

Messagepar Jumpy » lun. juin 20, 2016 9:32 am

Quelle est la meilleure solution pour le Québec, pour les québécois, pour le PLQ et pour les autres partis ?

La majorité de la population est d'avis qu'on doit réformer le mode de scrutin. Le PLQ est majoritaire, donc en position de mener à bien une telle réforme.

Pourquoi cette réforme devrait-elle être repoussée puisqu'elle est souhaitée et qu'il y a un gouvernement majoritaire en place ?

Je ne vois pas d'avantage à attendre un prochain gouvernement libéral, ou caquiste ou péquiste; minoritaire ou majoritaire. Le fait est qu'on peut mettre un comité sur pied tout de suite.

Si c'est un enjeu non-partisan, il n'y a pas d'intérêt à retarder une telle réforme.

Le parti libéral a t-il besoin de PLUS qu'une majorité de députés pour faire quelque chose ou bien est-ce là la réelle preuve que le Québec est immobile ?

Avatar de l’utilisateur
Jumpy
Messages : 4330
Inscription : mar. janv. 16, 2007 10:30 am
Description : J'ai 40 ans, je suis marié et père de deux jeunes garçons.

Je collectionne la monnaie de circulation en général mais plus particulièrement les pièces de 1 cent et les pièces de cuivres de la reine victoria.
Localisation : Laval Beach

Re: Salut

Messagepar Jumpy » mar. juin 21, 2016 9:18 am

Peut-être parce que tout le monde parle des pittbulls, j'ai entendu une voix quand je méditais. Mon chien ne sera pas vulnérable ou intimidé comme je le suis, comme je l'ai été. Mon chien est une représentation améliorée de moi.

Ce dont je me suis rendu compte, c'est que si on veut savoir ce qui ne vas pas dans la société, beaucoup de propriétaires de pitbulls pourraient nous en parler.

Cela dit, j'aime pas les chiens mais je comprends la place de compagnon qu'un chien peut avoir avec son maître.

Je me pose souvent la question à savoir comment on peut se rendre compte qu'on a des préjugés. Qu'est-ce qui est une peur justifiée et qu'est-ce qui relève des préjugés ? Parce que les deux entrainent des jugements qui influencent nos actions; qui ont une portée au-delà de la réflexion.
---

J'ai beaucoup de plaisir à lire sur la course à la direction du PQ.
Il y a un certain suspense. J'ai écouté le vent et Véronique Hivon devrait l'emporter. Elle semble passer beaucoup plus de temps à écouter les autres et se forger une idée d'ensemble que de simplement défendre son idée à elle.

Avatar de l’utilisateur
Jumpy
Messages : 4330
Inscription : mar. janv. 16, 2007 10:30 am
Description : J'ai 40 ans, je suis marié et père de deux jeunes garçons.

Je collectionne la monnaie de circulation en général mais plus particulièrement les pièces de 1 cent et les pièces de cuivres de la reine victoria.
Localisation : Laval Beach

Re: Salut

Messagepar Jumpy » mer. juil. 06, 2016 8:43 am

Par où commencer.

Est-ce qu'être québécois se résume à parler français ? Pour moi, la langue française, c'est juste un moyen de communication.

Malheureusement, la langue est aussi le véhicule de la culture. La langue et la culture sont presque indissociables.

J'aime le français en même temps que je dois reconnaître que c'est une langue de colonisés par défaut. Les pays qui parlent français ont subi la France coloniale. Dans le cas des néo-français de Nouvelle-France, ils ont été abandonnés par la France.

Abandonnés est un mensonge. Dans les faits, mes ancêtres ont fui la France. Ils aimaient tellement la France et l'ancien continent qu'ils ont crissé leur camp le plus loin possible, dans un enfer de neige.

Le Québec doit être une Amérique pour les francophones. Le problème, c'est que les québécois n'ont pas encore déterminé les valeurs fondamentales d'un Québec/Amérique qui va toujours accueillir de nouveaux immigrants.

Les cultures ne se partagent pas tout à fait et ne se mélangent pas parfaitement. Mes toutes les cultures expriment des valeurs qui peuvent, elles, être partagées.

On ne peut pas toujours s'entendre sur la façon d'exprimer une valeur, mais au moins, on peut partager les mêmes valeurs et les exprimer de façon différente selon notre culture.

Alors, quelles sont les valeurs qu'un québécois est prêt à défendre et à imposer de facto au Québec ?

Dans mon cas, c'est le respect des femmes et de leurs droits. Si vous avez une attitude méprisante envers les femmes, le mieux, c'est peut-être de ne pas venir au Québec.

L'autre chose, c'est la religion; si vous êtes croyant/pratiquant, c'est peut-être mieux de pas venir au Québec. PEU IMPORTE le bien que la religion peut apporter à la société, ce bien peut être obtenu sans la religion.

Les québécois ne se sont pas débarrassé de la mauvaise herbe catholique pour devoir subir les autres mauvaises herbes. Ça peut pas être plus clair.

Dans les faits, le Québec ne peut pas se permettre d'accueillir des gens qui ne veulent pas se mélanger et être assimilés. Le but, c'est de se greffer.

Vous le savez peut-être pas mais je suis de descendance acadienne. En deux générations, le passé et la culture des dix précédentes a été perdu.
Mon seul héritage, c'est un drapeau de l'acadie.

Je suis aussi de descendance britanique... mais c'est la même chose, mes ancêtres ont été assimilés et il ne me reste aujourd'hui rien de cet héritage.
L'Angleterre ne devait pas être le paradis sur terre pour que mes ancêtres viennent en Amérique, dans cet enfer de neige.

Avatar de l’utilisateur
Jumpy
Messages : 4330
Inscription : mar. janv. 16, 2007 10:30 am
Description : J'ai 40 ans, je suis marié et père de deux jeunes garçons.

Je collectionne la monnaie de circulation en général mais plus particulièrement les pièces de 1 cent et les pièces de cuivres de la reine victoria.
Localisation : Laval Beach

Re: Salut

Messagepar Jumpy » ven. juil. 08, 2016 10:03 am

C'est bien triste ce qui se passe aux États-Unis avec les tensions raciales. De toute façon, vous savez ce que je pense: la police ne devrait pas porter d'armes à feu sans raison. Les armes devrait être à portée dans le véhicule et non pas à la ceinture. Est-ce qu'on veut vraiment un monde à la Judge Dredd où la police arrête/juge/condamne/exécute.

Je suis bien content que mon arrière grand-père ait choisi de revenir vivre au Québec. Né à fall river au Massachusset, il est revenu avec ses frères pour vivre dans le Québec dont leur père disait que c'était leur vraie patrie.
C'est comme ça qu'on est redevenu québécois et que mon grand-père est né à Farnham.

Les filles sont restées aux É-U; leurs descendants sont américains unilingues anglais chrétiens pratiquants.

On devrait peut-être permettre au immigrants de choisir un nouveau nom quand ils deviennent citoyen; leur demander sous quel nom ils veulent commencer leur nouvelle vie de canadien.

Je lance l'idée car il semble qu'il existe au Québec une discimination qui serait basée sur les noms. L'abolition de l'esclavage aux É-U a eu pour effet que les affranchis ont pu choisir leur nom de famille (surname).


Revenir vers « Salon »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités