5¢ 1929 près & loin

Erreurs et variétés des pièces de 5 cents.
Avatar de l’utilisateur
Pako
Messages : 2210
Inscription : Mar Avr 22, 2008 10:11 pm
Description : ____________________________
Référence Erreurs & Variétés
www.5centscanada.ca
.
Localisation : Rive-Nord Mtl
Contact :

5¢ 1929 près & loin

Messagepar Pako » Lun Mai 02, 2011 8:01 pm

Avec une recherche dans de nombreux livres de références,
comme dans le Charlton, j'ai trouvé ceci :
Image

De plus, une recherche sur "NumiCanada",
j'ai trouvé ce sujet : Variétés 5 cents 1922 à 1936
incluant cette citation :
clownoses a écrit :...Et si vous poussez plus loin, vous devrez aussi cataloguer les F (Five) et S (Cents) collé au listel, moyennement collé et éloigné du listel. Vous aurez de la job, car c'est fou...


J'en suis arrivé à classer quelques pièces,
mais avant de les déposées dans un 2x2 ou de devenir fou,
j'aimerais bien avoir votre opinion, sur mes observations.

Donc, voici mes observation :

#1
Image

#2
Image

#3
Image

#4
Image

#5
Image

#6
Image

#7
Image

ps. J'ai décidé de tous les afficher, même si certaine pièces semblent
identiques, afin d'avoir vos commentaires, si quelques détails m'aurait
échapper...merci de votre aide


:Rechercher:
5centscanada.ca
Votre référence en "Erreurs & Variétés"

Avatar de l’utilisateur
Bidou
Messages : 3581
Inscription : Mar Jan 09, 2007 3:39 pm
Description : J'ai maintenant 56 ans et je suis un collectionneur depuis que je suis jeune soit vers les 12 ans. J'avais tout délaissé quelques années. Maintenant ma collection a augmenté proportionnellement à mon budget. Je collectionne la monnaie canadienne, américaine et étrangère de même que les billets canadiens et jetons de toutes sortes. Les erreurs et variétés m'intéressent également. Je dois avouer que c'est une passion envahissante, il faut quelquefois se raisonner pour ne pas que cela prenne toute la place!!!!
Localisation : St-Félicien

Re: 5¢ 1929 près & loin

Messagepar Bidou » Lun Mai 02, 2011 8:19 pm

Bonjour Pako,

C'est une belle étude que tu as entrepris :shock: et je te souhaite d'y trouver des constances qui démontreront les différentes variétés.

Pour ma part, j'ai mis une croix là-dessus du moins pour un certain temps. Ce genre de différence ne m'allume pas beaucoup. C'est un peu comme avec les 50 cents des années 1940. J'en ai regardé plusieurs ces jours-ci et les différentes sortes de dates, étroites, larges, etc sont assez subtiles et à vrai dire ne me passionnent pas, j'aime mieux les variétés fortes qui sautent aux yeux.

Mais chacun son champ d'intérêt et félicitation pour tes montages très bien faits. :wink:

Je viens de me relire et je suis pas certain que mon intervention est très utile. Ne le prends surtout pas comme une critique Pako, je voulais simplement partager mes préférences dans le vaste champ des variétés et erreurs. :Chinois:
Dernière édition par Bidou le Lun Mai 02, 2011 8:26 pm, édité 1 fois.
Bidou, collectionneur de monnaie canadienne, américaine, mondiale et jetons.

Avatar de l’utilisateur
quasimodo2
Messages : 7429
Inscription : Jeu Avr 07, 2011 9:06 pm
Description : Beau Bohomme LOL
Localisation : Montréal

Re: 5¢ 1929 près & loin

Messagepar quasimodo2 » Lun Mai 02, 2011 8:25 pm

Salut pako tu sait que je ne suis pas un expert, de mémoire j'avait assayer de voir laquelle que j'avait cette hiver , oublie ca , j'ai laissé tombé, trop minime pour moi, pour moi il y a seulement 1 variété un point c'est tout. 8)

Jean-Guy
JEAN-GUY

Avatar de l’utilisateur
Pako
Messages : 2210
Inscription : Mar Avr 22, 2008 10:11 pm
Description : ____________________________
Référence Erreurs & Variétés
www.5centscanada.ca
.
Localisation : Rive-Nord Mtl
Contact :

Re: 5¢ 1929 près & loin

Messagepar Pako » Lun Mai 02, 2011 8:31 pm

Merci Bidou pour ton commentaire :wink:

À force de rechercher la différence, j'ai l'impression d'avoir tomber
dans la subtilité. C'est un peu pourquoi, j'ai l'essayer tomber la
subtilité du champs concave comme ceux-ci :


clownoses a écrit :Image
source : Variétés 5 cents 1922 à 1936
5centscanada.ca
Votre référence en "Erreurs & Variétés"

Avatar de l’utilisateur
Pako
Messages : 2210
Inscription : Mar Avr 22, 2008 10:11 pm
Description : ____________________________
Référence Erreurs & Variétés
www.5centscanada.ca
.
Localisation : Rive-Nord Mtl
Contact :

Re: 5¢ 1929 près & loin

Messagepar Pako » Lun Mai 02, 2011 8:37 pm

Bidou a écrit :Je viens de me relire et je suis pas certain que mon intervention est très utile. Ne le prends surtout pas comme une critique Pako, je voulais simplement partager mes préférences dans le vaste champ des variétés et erreurs. :Chinois:
Au contraire Bidou, ton intervention (ou critique) est utile,
car elle me fait réfléchir sur la limite de la subtilité, selon vous (Bidou & quasimodo2).

N'hésitez pas à commenter :Prier:
5centscanada.ca
Votre référence en "Erreurs & Variétés"

Avatar de l’utilisateur
clownoses
Messages : 1645
Inscription : Mar Mars 25, 2008 4:16 am
Description : Historique en tant que collectionneur :

Je collectionne le 5 cents canadien depuis l'âge de 14 ans. Dès cet âge, je les ramassais pour les empiler dans des bocaux pour bébé, qui vite, que j’ai remplacé par des bocaux plus gros. Les pièces à 12 côtés me fascinaient, et ce fut ces pièces qui furent l’élément déclencheur pour mes débuts. Au fil des années, je me suis ramassé un bon stock de 5 cents, que j’ai toujours conservé, même si à plusieurs reprises j’ai voulu les rouler pour les retourner à la banque.

Et un jour, je rencontre un vieux monsieur collectionneur de monnaie, qui me dit qu’il existe plusieurs défauts sur les pièces, dont des die crack (Coin fendillé) qu’il nommait ligne surélevée, des dots (point) sur la surface et des surplus de métaux un peu partout sur les pièces.

Il m’explique un peu la monnaie, mais sans entrer dans les détails, me donnant même quelques pièces fort intéressantes qui captivèrent mon attention. C’est le début de mes variétés.

N’ayant aucun livre, n’ayant aucune connaissance dans ce domaine, j’ai dû acheter un vieux Charlton pour comprendre un peu ce monde étrange. C’est là, que j’ai constaté qu’il existait des variétés très intéressantes, très recherchées et très difficile à se procurer. C’est le début (1983 environ) de ma petite carrière en tant que collectionneur du 5 cents.

Ayant le stock pour m'amuser, j’ai réalisé que je possédais véritablement une très bonne collection qui dormait dans des rouleaux depuis des années.

Encore aujourd’hui, je fais des découvertes très fructueuses, des variétés que je ne connaissais pas, tout ça grâce aux membres qui apportent certaines découvertes.

Je ne connais pas tout, je ne me considère pas comme un expert en ce domaine, mais mon stock m'aide énormément à répondre à certaines questions, souvent interrogatives pour certains.

Aimant l'histoire, je voulais tout savoir sur le 5 cents, notant tout sur des feuilles lignées, que je mettais dans un gros cartable à anneaux pour mieux me comprendre. J'ai même interrogé mes vieux oncles et mon grand-père au sujet de la monnaie, surtout pour le petit 5 cents en argent, pièces qu'ils avaient connus et utilisé.

Ce cartable, je l’ai encore aujourd’hui. Il est remplis de notes sur le 5 cents et j’ai mes propres tableaux de variétés, car pour moi, les époques sont très importantes pour décrire une erreur sur une pièce de monnaie, état de fait que les livres numismatiques ne prennent pas en considération.

Malheureusement, je ne connais pas les autres dénominations, me concentrant uniquement sur une seule.

Le 5 cents m'a apporté à connaître l'histoire du Canada et d’y insérer des pièces allemandes de la première (1914-18) et deuxième guerre mondiale (1939-45) (5 reichs et reichspfennig seulement) auquel le Canada a participé. Pour moi, le 5 cents canadien est un peu relié à la guerre, car ces guerres, surtout la deuxième, a apporté des changements de métaux qui a affecté plus particulièrement le 5 cents.

Depuis quelques années, j’avais la chance de montrer ma collection à des enfants de classe de 2ième années. J’avais aussi quelques timbres sur les monarques qui montraient le revers d’une pièce de monnaie. Ce sont les enfants qui m’ont donné le goût des timbres. Je m’étais aperçu que les petits garçons étaient très fascinés par la monnaie, alors que les petites filles, s’étaient les timbres et leurs couleurs qui les passionnaient. Princesses, Duchesses, Reine, le beau Prince, peut-être que cela captivaient leurs attentions ? Je l’ignore, mais probablement que oui.

C’est là, que j’ai décidé, depuis peu, de délaisser un peu ma collection de 5 cents, pour me concentrer uniquement sur les timbres qui désignent la Monarchie Britannique. Je devais faire ce virage, car je stagnais sur ma dénomination. Depuis plus d’un an, je suis entrain de me monter une très belle collection de timbres, de petites carte de cigarettes, de cartes postales, toutes reliés à la monarchie. Ces items vont s’unir parfaitement avec ma collection de monnaies.

J’adore collectionner, surtout pour l’histoire du Canada, car c’est un jeune pays en pleine expansion et j’ai la chance d’y vivre.
Localisation : Québec City
Contact :

Re: 5¢ 1929 près & loin

Messagepar clownoses » Mar Mai 03, 2011 7:12 am

Salut Pako,

Ce que je voudrais savoir, la photo du livre de Charlton que tu as mis en entête avec le S, est-ce que c'était pour le 1929 ?

Pour la photo de ton F, si tu cherches, tu vas retrouver souvent des coins fendillés à cet endroit. Il y en a en haut et en bas du F.

Le cordon demeure encore une énigme. Ce qui pourrait peut-être expliqué ces S et F près du cordon. Ce que je me pose un peu comme question, est-ce qu'il y avait différentes viroles pour la frappe de ces années ? La machine qui coupait les flans, est-ce possible qu'il en existait 3 ? ou peut-être 4 ? Bref, si vous cherchez moindrement vos pièces de 1922 à 1936, vous allez vous apercevoir qu'il y a différents cordons, c'est un fait.

En tous les cas, je vais lire vos commentaires, peut-être qu'il en sortira des points qui nous fera comprendre ce problème ?

Ce qui est dommage, c'est que Hans Zoell n'a pas répertoriés beaucoup de variétés durant cette période. On dirait qu'elle a été oublié et qu'elle n'a pas été étudié à fond. Avant, tout le monde en avait que pour le 1926 far et near, oubliant le reste.

Outre, j'ai toujours cru que ces pièces en nickel, plusieurs ont retournées à la refonte pour récupérer le nickel pour les fins de la guerre 39-45. les autres dénomination était en argent et en cuivre (1 cent). Bref, on verra la suite de ce forum.
Collectionneurs du 5 cents Canadiens depuis 1975.
Collectionneurs de timbres sur la Monarchie Britannique depuis peu. (Roi et Reine seulement)

Avatar de l’utilisateur
Pako
Messages : 2210
Inscription : Mar Avr 22, 2008 10:11 pm
Description : ____________________________
Référence Erreurs & Variétés
www.5centscanada.ca
.
Localisation : Rive-Nord Mtl
Contact :

Re: 5¢ 1929 près & loin

Messagepar Pako » Mar Mai 03, 2011 9:04 pm

clownoses a écrit :Ce que je voudrais savoir, la photo du livre de Charlton que tu as mis en entête avec le S, est-ce que c'était pour le 1929 ?

Image

:Rechercher:

clownoses a écrit :Ce qui est dommage, c'est que Hans Zoell n'a pas répertoriés beaucoup de variétés durant cette période. On dirait qu'elle a été oublié et qu'elle n'a pas été étudié à fond. Avant, tout le monde en avait que pour le 1926 far et near, oubliant le reste.
Rien aussi pour Charest :!:
Pour Blais, on y retrouve pour 1922, 1923, 1924, 1927, 1928, 1929, 1935
& 1936 des variétés "near date - near rim, " & "far date - far rim", mais rien pour le "F" & "S".
5centscanada.ca
Votre référence en "Erreurs & Variétés"

Avatar de l’utilisateur
clownoses
Messages : 1645
Inscription : Mar Mars 25, 2008 4:16 am
Description : Historique en tant que collectionneur :

Je collectionne le 5 cents canadien depuis l'âge de 14 ans. Dès cet âge, je les ramassais pour les empiler dans des bocaux pour bébé, qui vite, que j’ai remplacé par des bocaux plus gros. Les pièces à 12 côtés me fascinaient, et ce fut ces pièces qui furent l’élément déclencheur pour mes débuts. Au fil des années, je me suis ramassé un bon stock de 5 cents, que j’ai toujours conservé, même si à plusieurs reprises j’ai voulu les rouler pour les retourner à la banque.

Et un jour, je rencontre un vieux monsieur collectionneur de monnaie, qui me dit qu’il existe plusieurs défauts sur les pièces, dont des die crack (Coin fendillé) qu’il nommait ligne surélevée, des dots (point) sur la surface et des surplus de métaux un peu partout sur les pièces.

Il m’explique un peu la monnaie, mais sans entrer dans les détails, me donnant même quelques pièces fort intéressantes qui captivèrent mon attention. C’est le début de mes variétés.

N’ayant aucun livre, n’ayant aucune connaissance dans ce domaine, j’ai dû acheter un vieux Charlton pour comprendre un peu ce monde étrange. C’est là, que j’ai constaté qu’il existait des variétés très intéressantes, très recherchées et très difficile à se procurer. C’est le début (1983 environ) de ma petite carrière en tant que collectionneur du 5 cents.

Ayant le stock pour m'amuser, j’ai réalisé que je possédais véritablement une très bonne collection qui dormait dans des rouleaux depuis des années.

Encore aujourd’hui, je fais des découvertes très fructueuses, des variétés que je ne connaissais pas, tout ça grâce aux membres qui apportent certaines découvertes.

Je ne connais pas tout, je ne me considère pas comme un expert en ce domaine, mais mon stock m'aide énormément à répondre à certaines questions, souvent interrogatives pour certains.

Aimant l'histoire, je voulais tout savoir sur le 5 cents, notant tout sur des feuilles lignées, que je mettais dans un gros cartable à anneaux pour mieux me comprendre. J'ai même interrogé mes vieux oncles et mon grand-père au sujet de la monnaie, surtout pour le petit 5 cents en argent, pièces qu'ils avaient connus et utilisé.

Ce cartable, je l’ai encore aujourd’hui. Il est remplis de notes sur le 5 cents et j’ai mes propres tableaux de variétés, car pour moi, les époques sont très importantes pour décrire une erreur sur une pièce de monnaie, état de fait que les livres numismatiques ne prennent pas en considération.

Malheureusement, je ne connais pas les autres dénominations, me concentrant uniquement sur une seule.

Le 5 cents m'a apporté à connaître l'histoire du Canada et d’y insérer des pièces allemandes de la première (1914-18) et deuxième guerre mondiale (1939-45) (5 reichs et reichspfennig seulement) auquel le Canada a participé. Pour moi, le 5 cents canadien est un peu relié à la guerre, car ces guerres, surtout la deuxième, a apporté des changements de métaux qui a affecté plus particulièrement le 5 cents.

Depuis quelques années, j’avais la chance de montrer ma collection à des enfants de classe de 2ième années. J’avais aussi quelques timbres sur les monarques qui montraient le revers d’une pièce de monnaie. Ce sont les enfants qui m’ont donné le goût des timbres. Je m’étais aperçu que les petits garçons étaient très fascinés par la monnaie, alors que les petites filles, s’étaient les timbres et leurs couleurs qui les passionnaient. Princesses, Duchesses, Reine, le beau Prince, peut-être que cela captivaient leurs attentions ? Je l’ignore, mais probablement que oui.

C’est là, que j’ai décidé, depuis peu, de délaisser un peu ma collection de 5 cents, pour me concentrer uniquement sur les timbres qui désignent la Monarchie Britannique. Je devais faire ce virage, car je stagnais sur ma dénomination. Depuis plus d’un an, je suis entrain de me monter une très belle collection de timbres, de petites carte de cigarettes, de cartes postales, toutes reliés à la monarchie. Ces items vont s’unir parfaitement avec ma collection de monnaies.

J’adore collectionner, surtout pour l’histoire du Canada, car c’est un jeune pays en pleine expansion et j’ai la chance d’y vivre.
Localisation : Québec City
Contact :

Re: 5¢ 1929 près & loin

Messagepar clownoses » Mer Mai 04, 2011 5:59 am

Voici ce que Hans Zoell avait découvert pour ces S... Il les avait noté dans sa deuxième éditions, soit celle de 1962-63.

Image

Mais il n'explique pas l'erreur, leur donnant seulement un prix entre $1.00 et 11.00 (approximatif Fine à inc) en 1962-63. (Avec coin fendillé)

J'avance...

...Il me semble qu'il ne trouvait pas l'erreur assez importante pour la répéter dans ses éditions futures. Ce S a tombé aux oubliettes pendant de nombreuses années. S'il aurait poussé son enquête un peu plus loin, je suis certain qu'il aurait découvert les F, près et loin du rebord.

Je n'ai pas de règle assez précise pour calculer la dimension des mots FIVE et CENTS sur ces différents types d'erreurs.

1- Calcule en millimètres les lettres (FIVE-CENTS), date et le mot Canada.
2- Est-ce qu'il y avait deux ou trois machines à couper les flans ?
3- Est-ce qu'il y avait deux ou trois machines à faire les rebords ?
4- Est-ce qu'il y avait deux et même trois dessins de l'avers ?
5- Le diamètre des pièces ?

Bref, voilà des questions qui pourrait peut-être expliquer ces erreurs qui sont fréquentes durant cette période de 1922 à 1936.

Ce qui est dommage, c'est de constater que plusieurs ouvrages ont eux aussi oublié ce genre d'erreur. Peut-être qu'ils ne savent pas l'explication ? Ils ne veulent pas se mouiller ?
Collectionneurs du 5 cents Canadiens depuis 1975.
Collectionneurs de timbres sur la Monarchie Britannique depuis peu. (Roi et Reine seulement)

Avatar de l’utilisateur
za75
Messages : 6496
Inscription : Jeu Fév 01, 2007 3:57 pm
Description : Issu d'une famille souche de la région de La Pocatière, les Pelletier, je suis marié et père de Vincent qui, présentement, s'intéresse encore peu à la collection de monnaie, mais qui sait......

Amateur de baseball, j'ai collectionné, pendant mes jeunes années, des cartes de joueurs qui se sont "envolées" depuis, et des pierres de toutes sortes qui m'ont toujours fasciné.
Initié à la collection de monnaie par un de mes oncles qui, à l'époque, vivait à Champigny, près de Québec, je dois cependant vous avouer qu'au cours des quarante dernières années, la diversité des monnaies étrangères m'a beaucoup plus passionné que les monnaies canadiennes.


Encore jeune agronome, j'ai eu l'opportunité d'aller vivre au Maroc avec mon épouse pendant quatre ans, en tant que coopérant. La collection de monnaie et les nombreuses excursions, à travers le pays, ne furent jamais réellement dissociées. Ce fut une avenure palpitante, constamment remplie d'opportunités et de surprises : à titre d'exemple, j'ai découvert près de la mer Méditerranée, dans un petit village nommé Oued Laou, lors d'un souk, étalée avec d'autres pièces sur un tapis berbère posé sur le sol, une pièce en excellent état de conservation, frappée dans ce même village, en AH441 (1050 de notre ère) : cette pièce demeure encore aujourd'hui ma pièce fétiche. C'est d'ailleurs en découvrant les monnaies du Maroc que j'attrapai la piqûre pour les variétés.

Les vingt années qui suivirent, au Québec, me permirent de consolider cette collection et de parfaire mes connaissances. En début de retraite, il y a douze ans, après avoir classé cette collection grâce à un Corpus de très grande qualité, étude en trois volumes, produite au Maroc, j'entrepris la mise à jour des catalogues de Krause, section Maroc, afin notamment de donner une meilleure vitrine à ces monnaies assez peu connues. Dans cette même veine, je fis en sorte que le Musée de la Monnaie, à Ottawa, soit doté d'une collection représentative des monnaies marocaines (1650 à nos jours ).

Et...., ce qui devait arriver, arriva : depuis au moins cinq ans, je me suis plongé dans les variétés non répertoriées des monnaies canadiennes. Au début de cette autre aventure, non moins passionnante, mon action fut surtout reliée aux activités de l'ANPB, soit par des articles, échanges, sensibilisation et information. J'ai découvert Numicanada depuis environ quinze mois et il m'est apparu que ce site et surtout son forum m'offraient une excellente opportunité pour partager avec d'autres membres mon intérêt pour ces variétés. Lorsque je regarde le chemin que nous avons parcouru sur ce site, depuis quelques mois seulement, je suis porté à croire que cet objectif a été réalisé en grande partie. Qui plus est, il me fait encore plus plaisir de constater que la relève est là, qu'elle est de plus en plus structurée et de plus en plus efficace ! À la veille de mes soixante-dix ans, je n'ai donc pas à m'inquiéter, car les membres de ce merveilleux site me semblent très motivés et de mieux en mieux outillés pour aller de l'avant !
Longue vie à Numicanada !

06/2008
Localisation : Rive-sud de Montréal

Re: 5¢ 1929 près & loin

Messagepar za75 » Mer Mai 04, 2011 7:28 am

Bonjour clownoses,

Tu trouveras quelques commentaires en bleu dans ton message :

clownoses a écrit :Voici ce que Hans Zoell avait découvert pour ces S... Il les avait noté dans sa deuxième éditions, soit celle de 1962-63.

Image

Mais il n'explique pas l'erreur, leur donnant seulement un prix entre $1.00 et 11.00 (approximatif Fine à inc) en 1962-63. (Avec coin fendillé)
Pour le 1927, il indique " S joining rim " : je crois que par le # L156c, il identifie soit un éclat de coin ou un fendillement.
Idem pour 1928 : au # L157e, il indique " NTS to rim ".
Pour le 1929, au # P159c, il indique : " pole on S in cents ".
Je ne crois pas que les erreurs, qu'il identifie, soient identiques à celles dont il est question dans ce sujet : " Near rim et Far rim ".
D'autre part, les prix affichés en 1963 sont généralement plus élevés que ceux qu'il a affiché de 1965-1970.


J'avance...

...Il me semble qu'il ne trouvait pas l'erreur assez importante pour la répéter dans ses éditions futures. Ce S a tombé aux oubliettes pendant de nombreuses années. S'il aurait poussé son enquête un peu plus loin, je suis certain qu'il aurait découvert les F, près et loin du rebord.
Sans doute, mais on ne peut reprocher à Zoell de ne pas avoir été attentif aux petites anomalies, car on en retrouve une grande quantité dans ses publications. Je crois simplement que, tout comme Bidou le souligne et je suis du même avis, Zoell n'a peut-être pas été attiré par ces petites différences, qui au premier coup d'oeil ne semblent pas aussi tranchées que Charlton le décrit avec le " Near et le Far ".
D'ailleurs, n'eut été de l'affichage de Charlton et du trends du CCN pour ces petites anomalies, concernant 5 dates se situant entre 1922 et 1936, je ne crois pas qu'elles auraient retenues une grande attention de la part des collectionneurs, d'autant plus que les prix affichés ne dénotent pas un très grand écart, en ce qui concerne leur rareté respectives.

La question que je me pose : pourquoi Charlton et le trends du CCN accordent-ils autant de place aux 5 cents de 1922, 1929, 1932, 1934 et 1936, en introduisant dans leurs listes le Near et le Far, alors qu'ils laissent sur la touche d'autres anomalies qui me semblent se distinguer, à la fois par leur évidence, tout comme par leur degré de rareté :?:


Je n'ai pas de règle assez précise pour calculer la dimension des mots FIVE et CENTS sur ces différents types d'erreurs.

1- Calcule en millimètres les lettres (FIVE-CENTS), date et le mot Canada.
2- Est-ce qu'il y avait deux ou trois machines à couper les flans ?
3- Est-ce qu'il y avait deux ou trois machines à faire les rebords ?
4- Est-ce qu'il y avait deux et même trois dessins de l'avers ?
5- Le diamètre des pièces ?

Bref, voilà des questions qui pourrait peut-être expliquer ces erreurs qui sont fréquentes durant cette période de 1922 à 1936.

Ce qui est dommage, c'est de constater que plusieurs ouvrages ont eux aussi oublié ce genre d'erreur. Peut-être qu'ils ne savent pas l'explication ? Ils ne veulent pas se mouiller ?

dlavoie
Messages : 424
Inscription : Ven Avr 16, 2010 12:51 pm

Re: 5¢ 1929 près & loin

Messagepar dlavoie » Mer Mai 04, 2011 8:23 am

clownoses a écrit :4- Est-ce qu'il y avait deux et même trois dessins de l'avers ?


Je suis présentement a l’étude des coins double et ont peut y lire que certain type de doublure serais causer par l’expansion du métal, quand il est chauffé, et sa contraction, quand il se refroidi, n’est pas égale. Ca donne un coin de travail plus gros que le poinçon, delà la doublure.

Je sais ce n’est pas un doublure qu’on voie ici ! Mais, peut-être, une des raison pour les différent revers qu’on voie ici, sont du a ce phénomène :roll:

Avatar de l’utilisateur
clownoses
Messages : 1645
Inscription : Mar Mars 25, 2008 4:16 am
Description : Historique en tant que collectionneur :

Je collectionne le 5 cents canadien depuis l'âge de 14 ans. Dès cet âge, je les ramassais pour les empiler dans des bocaux pour bébé, qui vite, que j’ai remplacé par des bocaux plus gros. Les pièces à 12 côtés me fascinaient, et ce fut ces pièces qui furent l’élément déclencheur pour mes débuts. Au fil des années, je me suis ramassé un bon stock de 5 cents, que j’ai toujours conservé, même si à plusieurs reprises j’ai voulu les rouler pour les retourner à la banque.

Et un jour, je rencontre un vieux monsieur collectionneur de monnaie, qui me dit qu’il existe plusieurs défauts sur les pièces, dont des die crack (Coin fendillé) qu’il nommait ligne surélevée, des dots (point) sur la surface et des surplus de métaux un peu partout sur les pièces.

Il m’explique un peu la monnaie, mais sans entrer dans les détails, me donnant même quelques pièces fort intéressantes qui captivèrent mon attention. C’est le début de mes variétés.

N’ayant aucun livre, n’ayant aucune connaissance dans ce domaine, j’ai dû acheter un vieux Charlton pour comprendre un peu ce monde étrange. C’est là, que j’ai constaté qu’il existait des variétés très intéressantes, très recherchées et très difficile à se procurer. C’est le début (1983 environ) de ma petite carrière en tant que collectionneur du 5 cents.

Ayant le stock pour m'amuser, j’ai réalisé que je possédais véritablement une très bonne collection qui dormait dans des rouleaux depuis des années.

Encore aujourd’hui, je fais des découvertes très fructueuses, des variétés que je ne connaissais pas, tout ça grâce aux membres qui apportent certaines découvertes.

Je ne connais pas tout, je ne me considère pas comme un expert en ce domaine, mais mon stock m'aide énormément à répondre à certaines questions, souvent interrogatives pour certains.

Aimant l'histoire, je voulais tout savoir sur le 5 cents, notant tout sur des feuilles lignées, que je mettais dans un gros cartable à anneaux pour mieux me comprendre. J'ai même interrogé mes vieux oncles et mon grand-père au sujet de la monnaie, surtout pour le petit 5 cents en argent, pièces qu'ils avaient connus et utilisé.

Ce cartable, je l’ai encore aujourd’hui. Il est remplis de notes sur le 5 cents et j’ai mes propres tableaux de variétés, car pour moi, les époques sont très importantes pour décrire une erreur sur une pièce de monnaie, état de fait que les livres numismatiques ne prennent pas en considération.

Malheureusement, je ne connais pas les autres dénominations, me concentrant uniquement sur une seule.

Le 5 cents m'a apporté à connaître l'histoire du Canada et d’y insérer des pièces allemandes de la première (1914-18) et deuxième guerre mondiale (1939-45) (5 reichs et reichspfennig seulement) auquel le Canada a participé. Pour moi, le 5 cents canadien est un peu relié à la guerre, car ces guerres, surtout la deuxième, a apporté des changements de métaux qui a affecté plus particulièrement le 5 cents.

Depuis quelques années, j’avais la chance de montrer ma collection à des enfants de classe de 2ième années. J’avais aussi quelques timbres sur les monarques qui montraient le revers d’une pièce de monnaie. Ce sont les enfants qui m’ont donné le goût des timbres. Je m’étais aperçu que les petits garçons étaient très fascinés par la monnaie, alors que les petites filles, s’étaient les timbres et leurs couleurs qui les passionnaient. Princesses, Duchesses, Reine, le beau Prince, peut-être que cela captivaient leurs attentions ? Je l’ignore, mais probablement que oui.

C’est là, que j’ai décidé, depuis peu, de délaisser un peu ma collection de 5 cents, pour me concentrer uniquement sur les timbres qui désignent la Monarchie Britannique. Je devais faire ce virage, car je stagnais sur ma dénomination. Depuis plus d’un an, je suis entrain de me monter une très belle collection de timbres, de petites carte de cigarettes, de cartes postales, toutes reliés à la monarchie. Ces items vont s’unir parfaitement avec ma collection de monnaies.

J’adore collectionner, surtout pour l’histoire du Canada, car c’est un jeune pays en pleine expansion et j’ai la chance d’y vivre.
Localisation : Québec City
Contact :

Re: 5¢ 1929 près & loin

Messagepar clownoses » Mer Mai 04, 2011 8:30 am

Pour le 1927, il indique " S joining rim " : je crois que par le # L156c, il identifie soit un éclat de coin ou un fendillement.
Idem pour 1928 : au # L157e, il indique " NTS to rim ".
Pour le 1929, au # P159c, il indique : " pole on S in cents ".
Je ne crois pas que les erreurs, qu'il identifie, soient identiques à celles dont il est question dans ce sujet : " Near rim et Far rim ".
D'autre part, les prix affichés en 1963 sont généralement plus élevés que ceux qu'il a affiché de 1965-1970.



Vrai dans un sens. Mais le S est collé au rim, ça tu ne peux le nier. C'est pour cette raison que j'ai mise cette photo, en ajoutant en paranthèse, coin fendillé. Dans la version régulière, il est décollé. Le but de ce forum est de se poser cette question ; C'est quoi qui s'est passé ? Il ne faut surtout pas mélanger les choses, sinon, nous allons encore sortir du sujet. Il faut de l'Information sur cette anomalie du S et du F, et il était essentiel que j'insère cette photo provenant du livre de Zoell.

Étant donné que Charlton a les droits de ses livres, c'est évident qu'il en a parlé. Mais est-ce qu'il explique ce qui s'est passé ? Quand a-t-il (Charlton) parlé de ce S la première fois ? Pourquoi le F n'est-il pas noté ? Que dit le Trend a propos de ça ?

Avec de l'information, nous allons découvrir quelque chose.
Collectionneurs du 5 cents Canadiens depuis 1975.
Collectionneurs de timbres sur la Monarchie Britannique depuis peu. (Roi et Reine seulement)

Avatar de l’utilisateur
Pako
Messages : 2210
Inscription : Mar Avr 22, 2008 10:11 pm
Description : ____________________________
Référence Erreurs & Variétés
www.5centscanada.ca
.
Localisation : Rive-Nord Mtl
Contact :

Re: 5¢ 1929 près & loin

Messagepar Pako » Mer Mai 04, 2011 9:03 pm

za75 a écrit :Sans doute, mais on ne peut reprocher à Zoell de ne pas avoir été attentif aux petites anomalies, car on en retrouve une grande quantité dans ses publications. Je crois simplement que, tout comme Bidou le souligne et je suis du même avis, Zoell n'a peut-être pas été attiré par ces petites différences, qui au premier coup d'oeil ne semblent pas aussi tranchées que Charlton le décrit avec le " Near et le Far ".
On reconnait tous les grands publications de Zoell,
ce n'est pas avec une affirmation ou une observation,
qu'on va reprocher l'ensemble de ses publications.
Et de tous façon, il n'est pas là pour nous en parler,
dommage :(
------------------------------------------------------------------

Pour revenir au sujet, on retrouve dans le Charlton l'explication suivante :
With the introduction of a new design for the five cent coin which was to be struck on nickel blanks came the problems of strike and die wear. Nickel is a hard metal to work with : striking requires far more pressure than when dealing with the silver blanks of the past. The striking problem was showcased in the poor portrait reproduction on the obverse, and a similarly poor rendition of the maple leaves on the reverse. Weak strikes are notorious with this issue. Flat fields running square to the rim was the common design feature of the time. However, during the period 1922 to 1936 the Mint experimented with basining, a polishing operation on the die, curving the field upward the rim reducing die wear, and at the same time allowing more metal to move, filling the protrait design. Fully dated matrices were used for each date, except for 1926 when two were sunk, a Near 6 and Far 6.

Traduction (de mon mieux) :
Avec l'introduction d'un nouveau design pour la pièce de cinq cents qui devait être frappé sur des ébauches en nickel, il est venu des problèmes de gravure et d'usure de la matrice. Le nickel est un métal dur à travailler : la frappe nécessite une pression beaucoup plus grand comparativement à l'argent auparavant. Le problème de frappe a été aussi présente dans la reproduction avec une faible effigie à l'avers, et tout aussi faible sur le revers (feuilles d'érable). Le champs à plat carré à la listel a été la caractéristique de conception commune de l'époque. Toutefois, au cours de la période de 1922 à 1936 de la MRC a expérimenté une opération de polissage sur le flan et le champs concave (courbe sur la listel) en réduisant la faible frappe, et en même temps, permettant plus de métal à se déplacer, et des dépôts de métal. Les matrices pour chaque date ont été utilisés , à l'exception de 1926 avec, un 6 près et 6 loin.
------------------------------------------------------------------

En observant, mes pièces dans mon premier message et en négligent la différence
entre le "S" loin et "S" normal (de même pour le "F"), je constate que tous les
"S" près sont accompagnés d'un champs concave.
Donc, le résultat d'un "S" près est du à une augmentation pression à la frappe, afin de
diminuer la faible frappe.
:Rechercher:
5centscanada.ca
Votre référence en "Erreurs & Variétés"

Avatar de l’utilisateur
clownoses
Messages : 1645
Inscription : Mar Mars 25, 2008 4:16 am
Description : Historique en tant que collectionneur :

Je collectionne le 5 cents canadien depuis l'âge de 14 ans. Dès cet âge, je les ramassais pour les empiler dans des bocaux pour bébé, qui vite, que j’ai remplacé par des bocaux plus gros. Les pièces à 12 côtés me fascinaient, et ce fut ces pièces qui furent l’élément déclencheur pour mes débuts. Au fil des années, je me suis ramassé un bon stock de 5 cents, que j’ai toujours conservé, même si à plusieurs reprises j’ai voulu les rouler pour les retourner à la banque.

Et un jour, je rencontre un vieux monsieur collectionneur de monnaie, qui me dit qu’il existe plusieurs défauts sur les pièces, dont des die crack (Coin fendillé) qu’il nommait ligne surélevée, des dots (point) sur la surface et des surplus de métaux un peu partout sur les pièces.

Il m’explique un peu la monnaie, mais sans entrer dans les détails, me donnant même quelques pièces fort intéressantes qui captivèrent mon attention. C’est le début de mes variétés.

N’ayant aucun livre, n’ayant aucune connaissance dans ce domaine, j’ai dû acheter un vieux Charlton pour comprendre un peu ce monde étrange. C’est là, que j’ai constaté qu’il existait des variétés très intéressantes, très recherchées et très difficile à se procurer. C’est le début (1983 environ) de ma petite carrière en tant que collectionneur du 5 cents.

Ayant le stock pour m'amuser, j’ai réalisé que je possédais véritablement une très bonne collection qui dormait dans des rouleaux depuis des années.

Encore aujourd’hui, je fais des découvertes très fructueuses, des variétés que je ne connaissais pas, tout ça grâce aux membres qui apportent certaines découvertes.

Je ne connais pas tout, je ne me considère pas comme un expert en ce domaine, mais mon stock m'aide énormément à répondre à certaines questions, souvent interrogatives pour certains.

Aimant l'histoire, je voulais tout savoir sur le 5 cents, notant tout sur des feuilles lignées, que je mettais dans un gros cartable à anneaux pour mieux me comprendre. J'ai même interrogé mes vieux oncles et mon grand-père au sujet de la monnaie, surtout pour le petit 5 cents en argent, pièces qu'ils avaient connus et utilisé.

Ce cartable, je l’ai encore aujourd’hui. Il est remplis de notes sur le 5 cents et j’ai mes propres tableaux de variétés, car pour moi, les époques sont très importantes pour décrire une erreur sur une pièce de monnaie, état de fait que les livres numismatiques ne prennent pas en considération.

Malheureusement, je ne connais pas les autres dénominations, me concentrant uniquement sur une seule.

Le 5 cents m'a apporté à connaître l'histoire du Canada et d’y insérer des pièces allemandes de la première (1914-18) et deuxième guerre mondiale (1939-45) (5 reichs et reichspfennig seulement) auquel le Canada a participé. Pour moi, le 5 cents canadien est un peu relié à la guerre, car ces guerres, surtout la deuxième, a apporté des changements de métaux qui a affecté plus particulièrement le 5 cents.

Depuis quelques années, j’avais la chance de montrer ma collection à des enfants de classe de 2ième années. J’avais aussi quelques timbres sur les monarques qui montraient le revers d’une pièce de monnaie. Ce sont les enfants qui m’ont donné le goût des timbres. Je m’étais aperçu que les petits garçons étaient très fascinés par la monnaie, alors que les petites filles, s’étaient les timbres et leurs couleurs qui les passionnaient. Princesses, Duchesses, Reine, le beau Prince, peut-être que cela captivaient leurs attentions ? Je l’ignore, mais probablement que oui.

C’est là, que j’ai décidé, depuis peu, de délaisser un peu ma collection de 5 cents, pour me concentrer uniquement sur les timbres qui désignent la Monarchie Britannique. Je devais faire ce virage, car je stagnais sur ma dénomination. Depuis plus d’un an, je suis entrain de me monter une très belle collection de timbres, de petites carte de cigarettes, de cartes postales, toutes reliés à la monarchie. Ces items vont s’unir parfaitement avec ma collection de monnaies.

J’adore collectionner, surtout pour l’histoire du Canada, car c’est un jeune pays en pleine expansion et j’ai la chance d’y vivre.
Localisation : Québec City
Contact :

Re: 5¢ 1929 près & loin

Messagepar clownoses » Jeu Mai 05, 2011 6:54 am

Intéressant Pako. J'ai regardé dans les Haxby que je possède, aucun mot sur cette période. Il ne parle que du 1926.

Les pièces de 1922 à 1936

Diamètre : 21.21 mm
Son poids est noté à 4,54 grammes
Son épaisseur à 1,70 mm

Pour les dépôts de métal que Charlton note, cela expliquerait peut-être les nombreuses pièces qui ont des genres de coulé de métal près du rebord. On retrouve souvent ce genre de coulé près du S sur presque toutes les années. ESt-ce que cela est un facteur pour les S et F près du rebord ?

Il est certainement plausible qu'ils ont eu beaucoup de difficulter à frapper le nickel. Je vais regarder mes 1922, à savoir, si les lettres de l'avers sont frappées faiblement et je vous reviendrai sur ce point.

Note : Si vous possédez de l'information sur cette période de 1922 à 1936, il serait l'fun de le lire. Cela nous permettrait d'y aller avec certaines hypothèses. Quelqu'un en a-t-il provenant du Trend ?
Collectionneurs du 5 cents Canadiens depuis 1975.
Collectionneurs de timbres sur la Monarchie Britannique depuis peu. (Roi et Reine seulement)

Avatar de l’utilisateur
clownoses
Messages : 1645
Inscription : Mar Mars 25, 2008 4:16 am
Description : Historique en tant que collectionneur :

Je collectionne le 5 cents canadien depuis l'âge de 14 ans. Dès cet âge, je les ramassais pour les empiler dans des bocaux pour bébé, qui vite, que j’ai remplacé par des bocaux plus gros. Les pièces à 12 côtés me fascinaient, et ce fut ces pièces qui furent l’élément déclencheur pour mes débuts. Au fil des années, je me suis ramassé un bon stock de 5 cents, que j’ai toujours conservé, même si à plusieurs reprises j’ai voulu les rouler pour les retourner à la banque.

Et un jour, je rencontre un vieux monsieur collectionneur de monnaie, qui me dit qu’il existe plusieurs défauts sur les pièces, dont des die crack (Coin fendillé) qu’il nommait ligne surélevée, des dots (point) sur la surface et des surplus de métaux un peu partout sur les pièces.

Il m’explique un peu la monnaie, mais sans entrer dans les détails, me donnant même quelques pièces fort intéressantes qui captivèrent mon attention. C’est le début de mes variétés.

N’ayant aucun livre, n’ayant aucune connaissance dans ce domaine, j’ai dû acheter un vieux Charlton pour comprendre un peu ce monde étrange. C’est là, que j’ai constaté qu’il existait des variétés très intéressantes, très recherchées et très difficile à se procurer. C’est le début (1983 environ) de ma petite carrière en tant que collectionneur du 5 cents.

Ayant le stock pour m'amuser, j’ai réalisé que je possédais véritablement une très bonne collection qui dormait dans des rouleaux depuis des années.

Encore aujourd’hui, je fais des découvertes très fructueuses, des variétés que je ne connaissais pas, tout ça grâce aux membres qui apportent certaines découvertes.

Je ne connais pas tout, je ne me considère pas comme un expert en ce domaine, mais mon stock m'aide énormément à répondre à certaines questions, souvent interrogatives pour certains.

Aimant l'histoire, je voulais tout savoir sur le 5 cents, notant tout sur des feuilles lignées, que je mettais dans un gros cartable à anneaux pour mieux me comprendre. J'ai même interrogé mes vieux oncles et mon grand-père au sujet de la monnaie, surtout pour le petit 5 cents en argent, pièces qu'ils avaient connus et utilisé.

Ce cartable, je l’ai encore aujourd’hui. Il est remplis de notes sur le 5 cents et j’ai mes propres tableaux de variétés, car pour moi, les époques sont très importantes pour décrire une erreur sur une pièce de monnaie, état de fait que les livres numismatiques ne prennent pas en considération.

Malheureusement, je ne connais pas les autres dénominations, me concentrant uniquement sur une seule.

Le 5 cents m'a apporté à connaître l'histoire du Canada et d’y insérer des pièces allemandes de la première (1914-18) et deuxième guerre mondiale (1939-45) (5 reichs et reichspfennig seulement) auquel le Canada a participé. Pour moi, le 5 cents canadien est un peu relié à la guerre, car ces guerres, surtout la deuxième, a apporté des changements de métaux qui a affecté plus particulièrement le 5 cents.

Depuis quelques années, j’avais la chance de montrer ma collection à des enfants de classe de 2ième années. J’avais aussi quelques timbres sur les monarques qui montraient le revers d’une pièce de monnaie. Ce sont les enfants qui m’ont donné le goût des timbres. Je m’étais aperçu que les petits garçons étaient très fascinés par la monnaie, alors que les petites filles, s’étaient les timbres et leurs couleurs qui les passionnaient. Princesses, Duchesses, Reine, le beau Prince, peut-être que cela captivaient leurs attentions ? Je l’ignore, mais probablement que oui.

C’est là, que j’ai décidé, depuis peu, de délaisser un peu ma collection de 5 cents, pour me concentrer uniquement sur les timbres qui désignent la Monarchie Britannique. Je devais faire ce virage, car je stagnais sur ma dénomination. Depuis plus d’un an, je suis entrain de me monter une très belle collection de timbres, de petites carte de cigarettes, de cartes postales, toutes reliés à la monarchie. Ces items vont s’unir parfaitement avec ma collection de monnaies.

J’adore collectionner, surtout pour l’histoire du Canada, car c’est un jeune pays en pleine expansion et j’ai la chance d’y vivre.
Localisation : Québec City
Contact :

Re: 5¢ 1929 près & loin

Messagepar clownoses » Jeu Mai 05, 2011 10:12 am

Un peu difficile de prendre une photo de loin pour démontrer les F et S près et loin du rebord... ...Le rebord a la même dimension en largeur, ce qui est troublant. Cependant, en regardant très près à la loupe, il arrive que parfois les lettres sont un peu plus bombé, d'autres avec le dessus très plate.

Image

Pour les frappes faibles, au sujet du 22, j'en ai trouvé plusieurs qui montrait le dernier 2 frappé faiblement. C'est souvent semblable pour le NTS.

Image
Collectionneurs du 5 cents Canadiens depuis 1975.
Collectionneurs de timbres sur la Monarchie Britannique depuis peu. (Roi et Reine seulement)

Avatar de l’utilisateur
Pako
Messages : 2210
Inscription : Mar Avr 22, 2008 10:11 pm
Description : ____________________________
Référence Erreurs & Variétés
www.5centscanada.ca
.
Localisation : Rive-Nord Mtl
Contact :

Re: 5¢ 1929 près & loin

Messagepar Pako » Ven Mai 06, 2011 2:16 pm

Merci pour vos interventions, je relance cette question (ci-bas) pour
voir s'il y a d'autres explications...

clownoses a écrit :Quelqu'un en a-t-il provenant du Trend ?



:Lecture:
5centscanada.ca
Votre référence en "Erreurs & Variétés"


Revenir vers « 5 cents »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 25 invités