Numicanada - Bas-Canada, jeton Tiffin d'un demi-penny en cuivre, 1812 - Jetons et médailles du Canada

Vous êtes : Accueil » Jetons et médailles » Articles » Bas-Canada, jeton Tiffin d'un demi-penny en cuivre, 1812

Bas-Canada, jeton Tiffin d'un demi-penny en cuivre, 1812

Par Bibliothèque et Archives Canada    |   Lundi le 29 mars 2004

Dans aucune région de l'Amérique du Nord britannique, l'histoire des jetons de cuivre émis par les marchands et les particuliers en général n'a été aussi fascinante qu'au Bas-Canada, aujourd'hui le Québec. Au cours des années 1820 et 1830, l'expansion du commerce engendra une forte demande de pièces de monnaie à Montréal, la principale place commerciale de la colonie. Vu qu'il y avait souvent une pénurie de pièces, des entreprises privées prirent l'habitude de mettre en circulation des jetons. Ces jetons n'avaient pas cours légal et leur circulation était même interdite par la loi. L'interdiction avait peu d'effet aux époques où l'on ne pouvait se procurer des pièces ayant cours légal en quantités suffisantes.

Les premiers jetons en cuivre ainsi émis étaient à peu près du même poids que les pièces d'un penny et d'un demi-penny qu'ils remplaçaient. Toutefois, au cours des années 1830, ils pesaient à peine la moitié du poids des pièces émises par les pouvoirs publics; de plus, ces jetons étaient si nombreux à certains moments que la population ne les acceptait plus. On eut alors recours à divers subterfuges pour promouvoir leur circulation. L'un des plus intéressants consistait à copier les motifs de jetons de poids supérieur, qui avaient connu une grande vogue. Vers 1832, un épicier montréalais du nom de Tiffin fit émettre des jetons en cuivre d'un demi-penny. Ces jetons, qui portaient le millésime de 1812, étaient des imitations de pièces beaucoup plus lourdes émises vingt ans plus tôt.

L'avers de la pièce, qui est reproduit ici, porte une effigie de George III, entourée d'une couronne de feuilles de chêne et de glands; le revers présente la silhouette d'une femme assise symbolisant le commerce. Le succès de l'entreprise de Tiffin semble avoir encouragé la production, en 1837, d'une autre série de jetons aux mêmes motifs et également au millésime de 1812. Ceux-là étaient faits en laiton, alliage moins coûteux que le cuivre pur, et n'étaient pas des plus réussis. L'échantillon reproduit fait partie de la Collection nationale de monnaies, Banque du Canada.

Un demi-penny en cuivre, 1812
Un demi-penny en cuivre, 1812

Cet article représente une partie de l'article nommé Musée de la monnaie de la Banque du Canada.

Source : Bibliothèque et Archives Canada

Share |