Numicanada - Bas-Canada, jeton d'un demi-penny, dit du forgeron, vers l830 - Jetons et médailles du Canada

Vous êtes : Accueil » Jetons et médailles » Articles » Bas-Canada, jeton d'un demi-penny, dit du forgeron, vers l830

Bas-Canada, jeton d'un demi-penny, dit du forgeron, vers l830

Par Bibliothèque et Archives Canada    |   Lundi le 29 mars 2004

Pendant la première moitié du XIXe siècle, la grande variété de pièces utilisées communément en Amérique du Nord britannique contribua à créer une situation monétaire chaotique qui donna lieu à bon nombre d'abus. II en fut particulièrement ainsi au Bas-Canada. Pour compenser la pénurie de pièces en circulation, les marchands avaient pris l'habitude d'émettre leurs propres jetons de cuivre. L'émission excessive ainsi que l'incapacité de maints émetteurs de rembourser les jetons finirent par les discréditer et, à la fin des années 1820, cette pratique fut temporairement abandonnée. Bientôt, les seules pièces de cuivre généralement acceptées au Bas-Canada furent les pièces britanniques d'un demi-penny, dont la plupart étaient très vieilles et en très mauvais état.

Cette situation provoqua l'apparition de jetons qui sont parmi les plus curieux à avoir jamais circulé au Canada : d'habiles imitations de pièces usées d'un demi-penny britannique, qui envahirent le Bas-Canada vers 1830. La technique utilisée consistait à frapper les pièces à l'aide de matrices inachevées; un buste figurait à l'avers, tandis que le revers était orné d'une Britannia ou d'une harpe imparfaite. Une légende populaire attribue la création de ces jetons à un forgeron de Montréal qui buvait beaucoup et les aurait fabriqués pour payer sa boisson. En dépit de leur apparence grossière et de leur origine douteuse, ces jetons de cuivre du «forgeron» furent acceptés par le public et pendant un certain temps circulèrent parallèlement avec d'autres pièces. L'échantillon reproduit ici fait partie de la Collection nationale de monnaies, Banque du Canada.

Jeton d'un demi-penny, dit du forgeron, vers l830
Jeton d'un demi-penny, dit du forgeron, vers l830

Cet article représente une partie de l'article nommé Musée de la monnaie de la Banque du Canada.

Source : Bibliothèque et Archives Canada

Share |