Numicanada - Île-du-Prince-Édouard, pièce d'un cent en bronze, 1871 - Pièces de monnaie canadiennes

Vous êtes : Accueil » Pièces de monnaie » Articles » Île-du-Prince-Édouard, pièce d'un cent en bronze, 1871

Île-du-Prince-Édouard, pièce d'un cent en bronze, 1871

Par Bibliothèque et Archives Canada    |   Lundi le 29 mars 2004

L'Île-du-Prince-Édouard fut la dernière des colonies britanniques d'Amérique du Nord à adopter un système de monnaie à base décimale. Lors de cette conversion, en 1871, l'Île choisit comme unité monétaire le dollar, auquel elle donna une valeur équivalente à celle du dollar or émis aux États-Unis. Le système à base décimale ainsi créé ressemblait à celui qu'avaient d'abord adopté les provinces du Canada, le Nouveau-Brunswick, puis le Dominion du Canada en 1867. Cette pièce d'un cent, au millésime de 1871, fut la seule pièce à base décimale frappée à l'usage de l'Île-du-Prince-Édouard avant que celle-ci ne s'intègre à la Confédération en 1873.

La conception et la gravure de cette jolie pièce sont de Leonard C. Wyon, qui fut pendant environ quarante ans graveur en chef de la Monnaie royale de Londres. L'avers est orné d'un portrait de la Reine portant un diadème, dessin déjà utilisé pour le demi-penny de la Jamaïque. Le revers, qui est reproduit ici, constitue une adaptation du sceau officiel de l'Île. Le motif central de la pièce comporte un gros chêne (représentant le Royaume-Uni) entouré de trois autres chênes plus petits (les trois pays de l'Île), et au-dessous duquel est inscrite la légende latine PARVA SUB INGENTI (Les petits à l'abri du grand). Sous l'emprise des priorités urgentes accordées à la frappe d'autres pièces, la Monnaie royale dut faire appel à la Heaton Mint de Birmingham (une entreprise privée) pour frapper les pièces d'un cent de l'Île-du-Prince-Édouard. L'échantillon reproduit ici fait partie de la Collection nationale de monnaies, Banque du Canada.

Pièce d'un cent en bronze, 1871
Pièce d'un cent en bronze, 1871

Cet article représente une partie de l'article nommé Musée de la monnaie de la Banque du Canada.

Source : Bibliothèque et Archives Canada