Numicanada - L'argent indien, le castor - Pièces de monnaie canadiennes

Vous êtes : Accueil » Pièces de monnaie » Articles » L'argent indien, le castor

L'argent indien, le castor

Par Bibliothèque et Archives Canada    |   Lundi le 29 mars 2004

Pendant de nombreuses années, les Amérindiens d'Amérique du Nord confectionnèrent des ornements en os, en coquillages et en pierres. Les Européens leur firent connaître les objets de parure en laiton, en cuivre et en argent. Les négociants français en pelleterie apprirent bientôt que les Amérindiens étaient très heureux de troquer leurs fourrures contre des bijoux en métal, en argent surtout. Ce que l'on vint à qualifier «d' argent indien» ou «d' argent métallique indien» donna alors lieu à un commerce très lucratif. Les pelletiers anglais, suivis par les commerçants américains, ne tardèrent pas à imiter leurs concurrents français; aussi l'argent métallique indien joua-t-il un rôle important dans le commerce des fourrures, de la seconde moitié du XVIIIe siècle à la première moitié du XlXe. Parmi les ornements d'argent mentionnons des bagues, des boucles d'oreilles, des bandeaux, des bracelets, des broches et des pendentifs. Certains étaient fabriqués en France et en Angleterre, mais la plupart étaient l'oeuvre d'orfèvres du Québec, de la Nouvelle-écosse, des états de New York et de Pennsylvanie. Avec le temps, ces divers ornements acquirent une valeur d'échange relativement stable.

Une broche ronde en argent de la taille d'un shilling valait un shilling, tandis qu'une autre, plus grosse, de la dimension d'un dollar d'argent était considérée comme l'équivalent d'une piastre espagnole. Un pendentif à motif de castor d'environ 1,5 pouce de long s'échangeait contre une peau de cet animal; il en fallait dix pour un gros castor en argent, semblable à celui de 2 pouces sur 5 qui est reproduit ici. Ce dernier fait partie de la Collection nationale de monnaies, Banque du Canada.

L'argent indien, le castor
L'argent indien, le castor

Cet article représente une partie de l'article nommé Musée de la monnaie de la Banque du Canada.

Source : Bibliothèque et Archives Canada