Numicanada - L'arrivée des Européens et la traite des fourrures - Pièces de monnaie canadiennes

Vous êtes : Accueil » Pièces de monnaie » Articles » L'arrivée des Européens et la traite des fourrures

L'arrivée des Européens et la traite des fourrures

Par Bibliothèque et Archives Canada    |   Lundi le 29 mars 2004

Ceinture de wampoum
Cainture de wampoum

Chez les Premières Nations de l'Est du Canada, c'était le wampoum qu'on donnait en cadeau et qui symbolisait la richesse. La ceinture de wampoum que vous voyez à l'écran est faite de petits coquillages cylindriques retenus par des ficelles. La ceinture de wampoum était un moyen de paiement et elle servait aussi de symbole lors des appels lancés à des nations alliées pour participer à une guerre et lors de la conclusion de traités de paix. Elle servait également à consigner des événements importants pour la nation. Dans certains cas, elle était offerte en gage d'amitié et de respect. Les petits coquillages servaient, entre autres choses, à déterminer la valeur de certains biens.

Les coquillages jouaient aussi un grand rôle dans la traite des fourrures, qui commença avec l'arrivée des Européens au XVIe siècle. En échange des peaux d'animaux, les Amérindiens recevaient des coquillages, des fusils, des couvertures de laine ou des broches d'argent. Les échanges qu'ils effectuaient avec les marchands étaient du troc. Les Amérindiens étaient très friands des objets en argent fabriqués, en grande quantité, par des orfèvres d'Europe, puis d'Amérique du Nord.

Broche en argent
Broche en argent

Cet article représente une partie de l'article nommé Musée de la monnaie de la Banque du Canada.

Source : Bibliothèque et Archives Canada