Numicanada - Le brunissage des flans - Pièces de monnaie canadiennes

Vous êtes : Accueil » Pièces de monnaie » Articles » Le brunissage des flans

Le brunissage des flans

Par castor    |   Mercredi le 25 novembre 2015

Le terme brunissage est connu, mais en même temps il est mal compris par ceux qui débutent dans la collection de la monnaie. Brunissage (Burnished) porte aussi le nom de Bruni en numismatique. Le brunissage donne un fini miroir plus mat, que les collectionneurs nomment souvent un fini miroir huileux. Il arrive que l'on retrouve des flans brunis qui peuvent avoir été mélangés par inadvertance avec des flans préparés pour la monnaie de circulation, ces derniers n'étant jamais brunis.

Le brunissage et le sable

C'est un procédé qui a débuté au 18e siècle pour produire des pièces spéciales de l'époque ainsi que des pièces spécimens au tout début de la frappe moderne. Les flans étaient polis avant la frappe, par le frottement dans du sable humide, pour donner une finition plus lisse (plus miroir) aux surfaces des flans. Avec l'avancement de la technologie, de nouvelles façons d'atteindre ce résultat sont apparues et qui permettent d'avoir une finition du champ bien spécifique selon la conception finale voulue par l'atelier de monnayage.

La procédé de brunissage le plus courant de nos jours

Comme il y a de nos jours différentes façons de polir un flan avant la frappe, celle qui suit est dans la pratique courante des ateliers de monnayage. Les flans avant le brunissage ont déjà passé par différentes étapes, dont le cordonnage et le recuit. Ceux-ci sont placés dans un bac dans lequel il y a des billettes en acier inoxydable mélangés avec des solutions anti-ternissement. Cette soupe est brassée pendant un temps prédéterminé pour donner aux flans le fini recherché.


Photos : Atelier de monnayage de San Francisco aux États-Unis

Lorsque la soupe est à point, le contenu du bac est vidé sur une courroie perforée pour séparer les billettes des flans. Puis, les flans tombent sur une autre courroie recouverte de tissu pour le séchage final et l'entreposage dans un bac au bout de cette courroie.


Photos : Atelier de monnayage de San Francisco aux États-Unis

Ensuite, ces flans ont une dernière inspection et sont placés dans des casiers prêts pour la frappe. Lors de ces dernières étapes, les personnes qui font ce travail portent des gants, incluant celui qui opère la presse pour la frappe.

Pour terminer, voici le résultat de tout ce processus que l'on nomme Brunissage des flans.