Numicanada - France, louis XV, louis d'or, 1721 - Pays étrangers

Vous êtes : Accueil » Pièces de monnaie » Pays étrangers » France, louis XV, louis d'or, 1721

France, louis XV, louis d'or, 1721

Par Bibliothèque et Archives Canada    |   Lundi le 29 mars 2004

Durant le premier quart du XVIIIe siècle, la France s'engagea dans des guerres coûteuses et infructueuses qui la menèrent au bord de la faillite. Les tensions économiques qui en résultèrent se reflétèrent tant sur la monnaie métallique que sur celle de papier. Comme la plupart des pièces frappées à cette époque ne portaient aucune indication de valeur, il incombait aux autorités de fixer le taux auquel elles devaient être échangées. Ainsi, dans ses efforts pour renflouer ses réserves, l'administration française s'efforca de réaliser de gros profits en émettant des pièces à des taux supérieurs à leur valeur réelle. Afin cependant d'éviter une forte résistance du public, les cours étaient peu à peu abaissés à des niveaux acceptables. Régulièrement, lorsque le cours d'une pièce donnée s'approchait d'un taux plus réaliste et que sa fabrication devenait moins lucrative, on recommençait le stratagème en émettant une nouvelle pièce. Il n'est pas difficile d'imaginer le chaos qu'une telle pratique a pu occasionner.

Le louis d'or qui circula de 1720 à 1723 constitue un bon exemple de pièce dont le cours fut fixé selon ce système. Le cours officiel du louis, qui était de 54 livres au moment de son émission, n'était plus que de 39 livres et 12 sols en 1723, lorsqu'il fut retiré de la circulation et remplacé par une autre pièce. Désignée parfois sous le nom de louis, puisque sa première émission se fit à l'instigation de John Law, banquier écossais qui était devenu le principal conseiller financier de Louis XV, cette pièce circula en quantité limitée en Nouvelle-France, la principale colonie française en Amérique du Nord. L'échantillon reproduit ici fait partie de la Collection nationale de monnaies, Banque du Canada.

Louis d'or, 1721
Louis d'or, 1721

Cet article représente une partie de l'article nommé Musée de la monnaie de la Banque du Canada.

Source : Bibliothèque et Archives Canada