La monnaie c'est aussi l'histoire - Billets de Cuba 1961 - Pays étrangers - Billets de banque du Canada - Numicanada

Vous êtes : Accueil » Billets de banque » Pays étrangers » La monnaie c'est aussi l'histoire - Billets de Cuba 1961

La monnaie c'est aussi l'histoire - Billets de Cuba 1961

Par Daniel Sam    |   Mercredi le 19 mars 2014

Par la monnaie cubaine srie 1961 nous apprendrons une partie de l'histoire de Cuba.

Cet automne, lors d'une trop courte visite des amis (La Loutre) et sa conjointe, j'tais trs heureux de leur prsenter ma collection de billets cubains. Une collection de 35 billets incirculs des annes 1960 1990 acquis dans 9 pays diffrents grce eBay.

J'tais content de lui prsent et triste la fois, parce qu'une collection, une fois assemble, et bien on la range, on attend, et elle ne vit plus. C'est alors que La Loutre m'a suggr de la faire vivre en la prsentant sur Numicanada. C'est ce que je ferai dans cet article, en vous prsentant les diffrents billets de 1961 pour les coupures suivantes : 1, 5, 10 20 50 100 pesos.

Pourquoi 1961? Tout d'abord, parce que c'est la nouvelle mission aprs la rvolution. Ensuite, pour la personnalit et la notorit du prsident de la Banque centrale de Cuba (Che).

Anecdote cubaine

L'histoire populaire de l'poque racontait : Y a-t-il un conomiste ici? interroge Fidel. Le Che lve la main. Il est banquier. (Lui a qui l'argent inspire un souverain mpris). Il avait entendu Y a t-il un communiste ici?

* Noter que les articles qui sont joints, ont t emprunt divers endroits sur le web. Merci Wikipedia.

Nous allons donc dbuter avec le premier soit le 1 pesos.

Jos Mart

1 pesos - Jose Marti

Jos Mart est certainement l'homme le plus glorifi par le peuple cubain,qui le considre comme le plus grand martyr et l'aptre de la lutte pour l'indpendance. Jos Mart est n la Havane le 20 janvier 1853. Rapidement il s'engagea dans la lutte anticoloniale, quinze ans, dj, il fondait un journal nationaliste, 16 ans il tait arrt pour trahison et condamn six ans de travaux forcs. Libr six mois plus tard et assign rsidence, il fut dport en Espagne durant quatre annes. Son exil se poursuivit en France, en Angleterre et au Mexique. Une amnistie des prisonniers politiques lui permet de revenir Cuba, o il fut de nouveau arrt et de nouveau renvoy en Espagne. Il s'installa New York, o vivaient de nombreux exils cubains, et durant les quinze annes qui suivirent il se consacra sans relche l'activit politique au sein du parti rvolutionnaire cubain. Son objectif tait d'obtenir l'indpendance de Cuba en s'appuyant sur le peuple et les masses opprimes, d'obtenir l'galit raciale, galit conomique et l'galit des sexes. Il dbarqua sur l'le en 1895, et fut tu lors de sa premire bataille contre les Espagnols, le 19 mai 1895.

8 janvier 1959

Le 8 janvier 1959, Fidel Castro et ses compagnons entraient triomphalement La Havane. Le rgime corrompu de Batista, qui faisait rgner la terreur depuis des annes sur l'le, s'tait effondr une semaine plus tt. l'annonce de la fuite du dictateur, la foule dferlait dans les rues des villes. L'espoir immense d'en finir avec les annes d'oppression et de misre soulevait les masses populaires et les ralliait aux barbudos de Fidel.

Question Nommer deux personnes qui apparaisse a l'endos de ce billet?

1 pesos - 8 janvier 1959

Photo de l'vnement qui a peut tre inspir le dessinateur.

1 pesos - 8 janvier 1959

Rponse : Fidel,Leader Maximo, et Camilo. Pourquoi Camilo sur le dessin? C'est un grand Comandante et il est dcd (disparu en mer) le 26 octobre 1959. Pourquoi pas le Che? Comme le Che est prsident de la banque Centrale depuis novembre 1959 il tait difficile pour lui de ce plac en vidence sur les billets cubains de 1961.

Maintenant Je vous prsente en photo le 5 pesos.

Antonio Maceo

5 pesos - Antonion Maceo

Antonio Maceo Y Grajales (1845-1896) est un combattant et hros de la lutte pour l'indpendance de Cuba. Surnomm le Titan de bronze pour sa force et sa couleur de peau, il participe plus de 900 combats dans la guerre des Dix Ans (1868-1878) et la guerre d'indpendance (1895-1898).

Lorsque le prsident Cspedes trouve la mort la bataille de San Lorenzo en 1874, Antonio Maceo lui succde la tte des rebelles. Une partie des rebelles renonce la lutte par le trait de Zanjn, conclu le 10 fvrier 1878, l'initiative du gnral espagnol Arsenio Martinez Campos. Quant au gnral Antonio Maceo, il refuse le pacte de Zanjn qui n'accorde l'le qu'une autonomie relative et qui, de plus, maintient l'esclavage. Il ne voulait pas de paix sans indpendance, ni sans l'abolition de l'esclavage.

Protagoniste de la "Protestation de Baragua" (15 mars 1878), il est le symbole de la fermet et du courage face au pouvoir colonial. Antonio Maceo marque ainsi la place accorde aux gens de couleur dans le processus indpendantiste. Plus encore, le Titan de Bronze est rig en symbole du mtissage et de la rconciliation raciale. Il tombe au combat prs de La Havane le 7 dcembre 1896.

L'aroport international de Santiago de Cuba porte son nom.

Juillet 1958, Septiembre-Octubre de 1958 invasion

5 pesos - Juillet 1958

La gurilla cubaine met un terme l'opration des troupes gouvernementales qui visait reprendre le contrle de la sierra Maestra. Fidel reprend l'initiative des oprations et ordonne de nouvelles action visant l'invasion d'oriente a ocidente. C'est l'opration Invasion, en l'honneur du gnral Antonio Maceo et de la victoire sur la Havane de la guerre d'indpendance de Cuba contre l'Espagne en 1895.

Le 10 pesos

Maximo Gomez

10 pesos - Maximo Gomez

N en 1836 Bani, petite ville de la Rpublique dominicaine, Mximo Gmez y Bez, devient le gnral en chef de l'arme de libration cubaine et le symbole de la solidarit entre les peuples antillais.

C'est en tant que commandant dans l'arme espagnole qu'en 1865 il est envoy Cuba, o il dcouvre notamment la situation des esclaves. La cruaut et l'injustice avec lesquelles ils sont traits le rvoltent et le transforment profondment. Il se joint ds le soulvement de Yara, en octobre 1868, aux insurgs qui la suite de Carlos Manuel de Cespedes se battent pour l'indpendance de Cuba. Cette premire guerre dure dix ans et se termine en 1878 par la dfaite des insurgs, scelle par le Pacte de Zanjn. Les Espagnols y promettent des rformes, dont plus d'autonomie pour l'le, qui restent pour la plupart lettre morte.

Mximo Gmez doit abandonner Cuba. Il s'exile en Jamaque, au Honduras puis au Panama, avant de revenir en Rpublique dominicaine. Le Cubain Jos Mart, pote et crivain engag, infatigable chantre de l'indpendance cubaine l'y rejoint en 1892. Il le convainc de reprendre les armes. Ensemble, ils rdigent le Manifeste de Montecristi, du nom d'une ville dominicaine la frontire avec Hati.

Jos Mart et Mximo Gmez, ce dernier alors g de 60 ans, gnral en chef de l'arme de libration, dbarquent sur les ctes cubaines en avril 1895 pour relancer la guerre d'indpendance. Mart est tu la bataille de Dos Rios un mois plus tard. Avec Antonio Maceo, Mximo Gmez planifie et conduit victorieusement l'avance militaire des forces indpendantistes de la rgion d'Oriente celle d'Occidente (batailles de Mal Tiempo, Coliseo), maintenant en chec les troupes espagnoles pendant trois ans.

Cependant, l'intervention des tats-Unis, qui tablissent un gouvernement militaire d'occupation en 1898, frustre Gmez et le peuple cubain de leurs idaux d'indpendance et de justice. Quand, en 1902, Cuba obtient enfin son indpendance, Gmez refuse la prsidence. Il s'teint en 1905 La Havane.

2 septembre - Dclaration de La Havane de 1960

10 pesos - 2 septembre 1960

(Dnonant l'imprialisme et le colonialisme)

Citation de Fidel a la Premire Dclaration de La Havane 2 septembre 1960 :

La dmocratie n'existera en Amrique latine que le jour o les peuples seront rellement libres de choisir, le jour o les humbles ne seront pas rduits la plus abominable impuissance par la faim, l'ingalit sociale, l'analphabtisme et le systme juridique d'oppression.

La dclaration de La Havane, qui venait d'tre approuve par plus d'un million de cubains runis dans la capitale du pays, le 2 septembre de cette mme anne, condamnait l'exploitation de l'homme par l'homme et l'exploitation des pays sous-dvelopps par le capital financier imprialiste.

L'une des phrases de ce discours montre l'essence mme des ides exprimes ce jour-l par Fidel Castro, et garde encore, pour les temps futurs, tout son sens :

Que disparaisse la philosophie du pillage, et la philosophie de la guerre aura disparue.

Le 20 pesos

Camilo Cienfuegos

20 pesos - Camilo Cienfuegos

Premier hros cubain moderne, Antonio Maceo qui tait sur les billet de 20 pesos prcdament, a d laisser sa place et on le retrouve maintenant sur le 5 pesos. Pourquoi Camilo? Voici son Histoire tir d'un article publi par Andre Escourrou, 16 janvier 2009, dans Histoire.

Camilo Cienfuegos

  • Naissance : 6 fvrier 1932
  • La Havane, Cuba
  • Dcs : disparu le 28 octobre 1959 ( 27 ans)
  • Origine : Cuba
  • Allgeance : Arme Rebelle, Forces armes rvolutionnaires
  • Grade : Comandante
  • Commandement : Colonne n2 "Antonio Maceo" de l'Arme Rebelle
  • Faits d'armes : Rvolution cubaine
  • Autres fonctions : Chef de l'tat major de l'arme

Camilo Gorriarn Cienfuegos, n La Havane le 6 fvrier 1932, est un rvolutionnaire cubain, dcd accidentellement le 28 octobre 1959. Aprs les frres Castro et le Che, il est le plus clbre des barbudos qui dbarqurent du Granma. Ses parents taient des rfugis anarchistes espagnols.

Issu d'une famille pauvre, il migre aux tats-unis o il est travailleur clandestin jusqu' ce que les autorits de l'immigration l'expulsent.

De retour La Havane, il participe aux luttes tudiantes contre la dictature de Fulgencio Batista au cours desquelles il fut bless par balle et arrt. Il est fich par la police comme communiste. Il rejoint alors le Mexique et s'unit l'expdition du Granma. Dbarqu Cuba le 2 dcembre 1956, il fait partie de la vingtaine d'hommes commands par Fidel Castro qui donne naissance l'Arme Rebelle. En 1958, il commande la Colonne n2 Antonio Maceo (du nom d'un combattant indpendantiste cubain) qui effectue une avance dcisive vers La Havane. Le 2 janvier 1959, il entre victorieusement dans la capitale et prend le contrle du Camp Militaire de Columbia, quartier gnral de l'arme de Batista.

Cienfuegos et Castro Fondateur du Ministre des Forces Armes Rvolutionnaires avec Ral Castro et Chef d'tat Major, il est dpch par Fidel Castro pour arrter Huber Matos, accus de scession (ce dernier est condamn fin 1959 20 ans de rclusion, peine qu'il effectuera totalement). Le 28 octobre, le petit avion, un Cessna 310, dans lequel Camilo s'est embarqu pour rentrer la Havane disparat purement et simplement du ciel cubain. Une norme opration de recherche laquelle participe son grand ami Che Guevara est lance. La marine est mobilise ainsi que les paysans et l'arme pour ratisser le territoire mais sans succs. On ne retrouve aucune trace de l'appareil.

La thse de l'accident reste sujet controverse, de part d'Huber Matos*, qui dclara en 1987 dans Nadie escuchaba, que Cienfuegos aurait sign son arrt de mort en assurant Fidel Castro qu'il n'y avait pas de complot de la part de Matos. Benigno, un compagnon du Che, accuse lui les frres Castro. Quant Juan Vivs, il invoque un motif politique quant la nomination de Ral Castro au ministre de la dfense. Serge Raffy, dans son livre Castro, l'infidle crit que le petit Cessna o se trouvait Cienfuegos reut un message radio, et dvia sa route au-dessus de la mer : un sauvetage effectuer pendant qu'au mme moment un avion de chasse cubain tait envoy la poursuite d'un avion venu des USA, qui avait lanc des bombes incendiaires sur les plantations . Des tmoins, ajoute Raffy, auraient vu au mme moment une boule de feu au-dessus de la mer, et auraient du reste rapport l'incident aux forces de police locale...

Nanmoins, ces accusations ne reposent que sur des convictions personnelles. Les avions taient vieux et peu srs l'poque. Ainsi quelques mois auparavant, le ministre de l'aviation, Daz Lanz, s'tait perdu dans les marais mais avait t retrouv au cours des oprations de recherches. Oprations de recherches auxquelles participait l'avion de Ral Castro qui avait d lui mme procder un atterrissage d'urgence suscitant de nouvelles oprations de recherches ! Les commandants, habitus aux dangers des combats, parcouraient tout le pays en prenant des risques inconsidrs, particulirement Cienfuegos dont la rumeur populaire faisait tat de ses folies. Ainsi un jour o il s'tait pendu aux patins d'un hlicoptre, il avait ramen le Che La Cabaa dans ce mme appareil qu'il ne savait pas piloter !

Pour Le Che, C'est l'ennemi qui l'a tu, il l'a tu parce qu'il voulait sa mort. Il l'a tu parce qu'il n'y a pas d'avions srs, parce que les pilotes ne sont pas assez qualifis, parce que sur-charg de travail il voulait tre rapidement de retour La Havane... et c'est son caractre qui l'a tu. Camilo ne mesurait pas le danger, il l'utilisait comme une distraction, il jouait avec lui, il le torait, l'attirait et le manipulait ; dans sa mentalit de gurillero aucun nuage ne devait le faire dvier du trac de sa ligne.

Comme on suppose qu'en voulant chapper une tempte l'avion de Camilo Cienfuegos s'est abm en mer, chaque 28 octobre le peuple cubain lui rend hommage en jetant des fleurs dans la mer et les rivires.

*(1959 : la tte de leurs troupes, trois hommes, Fidel Castro, Camilo Cienfuegos et Huber Matos, ce dernier commandant de la fameuse " colonne 9 ", s'emparent de La Havane et prennent le pouvoir Cuba. Neuf mois plus tard, Castro fait condamner Huber Matos, coupable d'tre dmocrate, 20 ans de prison, peine que Matos purgera au jour prs.)

Maintenat vous en savez beaucoup sur Camilo.

Le dbarquement du Gramma le 2 decembre 1956

20 pesos - 2 dcembre 1956

Mais ici la ralit et le dessin ne sont pas tout fait.... disons identique.

Nous accostmes Cuba. Un caboteur nous vit ; il tlgraphia sa trouvaille l'arme batistaine.

Nous avions dbarqu, le 2 dcembre, nous avions perdu presque tout notre paquetage et march pendant des heures interminables dans une mangrove d'eau de mer, avec des bottes neuves ; presque tous les hommes avaient des plaies aux pieds. Mais les chaussures ou les infections dues aux champignons n'taient pas nos seuls ennemis. Nous tions arrivs Cuba au terme de sept jours de navigation dans le golfe du Mexique et la mer des Carabes, sans rien manger, avec un bateau en mauvais tat, nous avions presque tous le mal de mer, par manque d'habitude ; nous tions partis un jour de fort vent du nord et de vagues, o la navigation tait interdite. Tout cela avait laiss des traces dans notre troupe qui tait forme de novices qui n'avaient jamais combattu. Il ne nous restait de notre quipement de combat que le fusil, la cartouchire et quelques balles mouilles. Nos provisions de mdicaments avaient disparu, nos sacs dos taient pour la plupart rests dans les mangroves.

- Ernesto Che guevara. Souvenir de la guerre rvolutionnaire

On dbarqu sur Cuba, 82 hommes.

Cuba - 82 hommes

En janvier 1958, 12 seront encore vivent. Un des premier mourir est Antonio (Nico) Lopez, celui qui avait le premier appel Ernesto "Le Che". Sur ce montage photo, sont absents : Emilio Albentosa, Arsenio Garcia, Ernesto Fernandez, Gabriel Gil, Santiago Hirzel, Ramiro Valds, Miguel Saavedra, Rolando Santana et Universo Sanchez.

Le 50 pesos.

Calixto Garcia Iniguez

50 pesos - Calixto Garcia Iniguez

Est n Holgun, le 4 aot 1839. Autodidacte, il ne suit aucune formation universitaire suprieure. La majeure partie de son rudition personnelle fut notamment acquise lors de ses annes d'exil en Espagne (1874-1878 et 1880-1885), o il tudia surtout l'art de la guerre, du fait de sa potentielle utilit pour les luttes indpendantistes en cours Cuba contre le pouvoir colonial espagnol.

Reconnu comme un patriote hors du commun et un brillant stratge militaire de l'histoire de Cuba, il a particip aux trois guerres pour l'indpendance de Cuba dans la seconde moiti du 19e sicle.

  • La guerre de Dix Ans (1868/1878): Calixto Garca se joint la Guerre des Dix Ans, soulvement qui se contamine dans la rgion de Holgun aux premiers mois de 1869. Pour continuer le mouvement lanc par les gnraux Thomas Jordan, Mximo Gmez et Modesto Daz.
  • La petite guerre (1879/1880): Suite la protestation de Baragu, mene par Antonio Maceo dans le but de mettre bas les termes du Pacte de Zanjn et de continuer la lutte jusqu' l'indpendance, Calixto Garca s'avra tre le plus mme de prendre la tte du nouveau mouvement indpendantiste, notamment de par son engagement et ses comptences. Il accepta cette fonction, et s'attela la tche avec une grande ardeur. Il rassemble de nouvelles troupes, rallie les grands chefs mambises qui lui assurent appui et soutien.
  • Guerre d'indpendance cubaine (1895/1898): Garca passe alors cinq annes en mtropole, et aprs un sjour aux tats-Unis, il se rallie la Guerre Ncessaire, comme l'appelait Jos Mart. Aprs plusieurs tentatives infructueuses, il dbarque sur l'le en mars 1896, alors qu'il se trouve encore souffrant d'une infection pulmonaire. Nanmoins, il opre un important travail organisationnel et stratgique avec les forces indpendantistes des dpartements de l'est de l'le, notamment Holgun et Santiago de Cuba. Lorsque les tats-Unis commencrent prendre part au conflit en 1898, bien qu'ayant d'abord exprim son dsaccord quant confier le commandement des oprations aux amricains, Calixto Garca accepte la dcision du gouvernement cubain en armes et soumet ses forces la direction des gnraux Shafter et Lawton. Devant l'incomptence manifeste de Shafter pour les oprations terrestres, qui se rvla dsastreuse dans les montagnes au-dessus de Santiago de Cuba, le commandement effectif fut assur par le gnral Lawton, qui sut bien mieux tirer parti des qualits de gurilleros des mambises. Ainsi, les troupes cubaines sauvrent plus d'une fois la mise aux troupes amricaines dbarques, mieux quipes mais inexprimentes, et trouvant face elles un ennemi aguerri, qui connaissait bien le terrain et command par des officiers de valeur

Disparition: Durant un banquet donn en son honneur New York, le 11 dcembre 1898, Calixto Garcia Iniguez fut victime d'une crise d'apoplexie foudroyante. Son corps fut remis aux autorits cubaines, mais du fait du froid intense qui rgnait alors, il fut enterr htivement lors du lever du jour suivant, ce qui alimenta les soupons, jamais confirms, d'un empoisonnement. Avec sa mort, disparaissait le dernier des gnraux politiciens de l'indpendance cubaine. Aprs celles de Mart (19 mai 1895) et de Maceo (7 dcembre 1896), il ne restait plus Cuba de ces minentes personnes qui la fois avaient su conduire la lutte pour l'indpendance, tout en percevant avec clairvoyance la dimension imprialiste qu'taient en train de prendre les tats-Unis.

Nacionaulizacion de las empresas extranjeras 6 de agosto 1960.

50 pesos - 6 aot 1960

En aot, expropriation et nationalisation de toutes les entreprises trangres prsentes sur l'le puis des banques en septembre. Le 15 septembre 1960, une nouvelle tape est franchie dans la voie de la socialisation : le gouvernement dcide la nationalisation de l'industrie du tabac. Enfin la loi du 13 octobre fait passer sous le contrle de l'tat toutes les grandes firmes cubaines, notamment les entreprises sucrires. Celles-ci sont remplaces par des coopratives et transformes en 1962 en fermes sucrires.

Le cent pesos.

Carlos Manuel de Cespedes

100 pesos - Carlos Manuel de Cespedes

Homme d'tat cubain. Les Cubains l'appellent le pre de la patrie. Noble et riche propritaire terrien du sud-est de l'le et avocat, il fut le premier librer ses esclaves, en 1868, pour engager la grande guerre d'indpendance (contre les Espagnols). Les actions des esclaves furent couronnes de succs, au point que les rebelles proclamrent la rpublique en 1869. De Cespedes fut prsident de la Rpublique en armes mais il mourut au combat en 1874. En 1878, les Espagnols reprirent le pouvoir aprs la conclusion du Pacte de Zanjn.

Ataque al Moncada 26 de julio 1953.

26 juillet 1953 : 150 jeunes cubains attaquent la caserne de La Moncada

100 pesos - 26 juillet 1953

C'tait Cuba le 26 juillet 1953, quand un groupe de 150 jeunes rvolutionnaires, emmen par Fidel Castro, ont men une opration contre la caserne de la Moncada situe Santiago de Cuba.

Cette attaque devait donner le signal d'un soulvement gnral contre le dictateur Batista, qui avait pris le pouvoir par la force et avec l'aide des USA, le 10 mars 1952 mais ce ft un chec. Une partie des gurilleros furent tus, excuts sur place ou moururent sous la torture.

Fidel et le groupe de survivants furent jugs et condamns. Librs puis exils au Mexique, ils dbarqueront en 1956 Cuba accompagns par Ernesto Guevara, aprs une traverse sur le bateau la Granma, pour prendre le maquis et mener une guerre de gurilla dans les montagnes de la Sierra Maestra.

Leur groupe s'appelait le Mouvement du 26 juillet qui conduira la rvolution jusqu' la victoire la Havane, et la fuite du dictateur et de la mafia tasunienne.

57 ans plus tard, les 150 gurilleros sont toujours fts comme des hros de la grande rvolution socialiste de CUBA, une ile libre du joug capitaliste et de l'Empire, mme si les 50 annes d'embargo tasuniens sont toujours aussi pesantes

Et voila!

Une erreur est survenue. Veullez réessayer.
Abonnement réussi.

Infolettre
Abonnez-vous à l'infolettre pour recevoir les nouveautés par courriel.