Numicanada - France, Louis XV, sou de cuivre, 1719 - Pièces de monnaie canadiennes

Vous êtes : Accueil » Pièces de monnaie » Articles » France, Louis XV, sou de cuivre, 1719

France, Louis XV, sou de cuivre, 1719

Par Bibliothèque et Archives Canada    |   Lundi le 29 mars 2004

Pendant une bonne partie du siècle et demi d'existence de la Nouvelle-France, on ne fit qu'un usage limité des pièces de cuivre dans cette colonie. Cette situation apparemment anormale s'explique par la méfiance manifestée à l'égard de ces pièces dès les débuts de l'activité commerciale en Nouvelle-France. Vers 1650, au moment où le commerce se développait et passait des mains des compagnies de commerce à celles des marchands, il se produisit dans la colonie une grave pénurie de pièces de monnaie, qui fit monter la valeur des pièces françaises à un cours supérieur à leur valeur nominale.

La différence était particulièrement grande dans le cas des pièces de cuivre, ce qui incita les marchands de Québec à se livrer à un commerce lucratif consistant à importer de France des pièces de cuivre. Le règlement se faisant au moyen de pièces d'or et d'argent, ce commerce perturba pendant un certain temps la circulation de la monnaie métallique dans la colonie; c'est ainsi que pendant plusieurs années, les pièces de cuivre furent pratiquement les seules pièces de monnaie à circuler en Nouvelle-France.

En 1664, le gouvernement local adopta des mesures visant à décourager l'importation du cuivre, et peu à peu les pièces de cuivre disparurent de la circulation. La plus courante des pièces d'appoint utilisées en Nouvelle-France était le sou. Au XVIIe siècle, le sou était fait d'un alliage d'argent et de cuivre et avait des dimensions comparables à celles de la pièce actuelle de 5 cents; mais en 1719, par suite de l'inflation aiguë que connaissait la France, on en vint à utiliser uniquement le cuivre dans la fabrication des sous, qui devinrent approximativement de la grandeur de notre pièce de 50 cents.

Lorsqu'en 1720 la colonie eut besoin de menue monnaie, la France lui envoya une bonne provision de sous de cuivre. Vu qu'il s'était écoulé une cinquantaine d'années depuis la disparition des pièces de cuivre en Nouvelle-France et que le sou y était déjà bien connu, les nouvelles pièces furent acceptées sans difficulté. L'avers de ces sous est orné d'une effigie de Louis XV enfant; ce dernier avait accédé au trône quelques années avant l'émission de ces pièces. L'échantillon reproduit ici fait partie de la Collection nationale de monnaies, Banque du Canada.

Sou de cuivre, 1719
Sou de cuivre, 1719

Cet article représente une partie de l'article nommé Musée de la monnaie de la Banque du Canada.

Source : Bibliothèque et Archives Canada