Numicanada - Terre-Neuve, pièce d'un cent en bronze, 1938 - Pièces de monnaie canadiennes

Vous êtes : Accueil » Pièces de monnaie » Articles » Terre-Neuve, pièce d'un cent en bronze, 1938

Terre-Neuve, pièce d'un cent en bronze, 1938

Par Bibliothèque et Archives Canada    |   Lundi le 29 mars 2004

Terre-Neuve avait eu sa propre monnaie depuis 1865 et au fil des ans ses habitants s'étaient attachés à leurs grandes pièces de l cent, d'un pouce de diamètre, ainsi qu'à leurs écailles de poisson, expression locale utilisée pour désigner les petites pièces de 5 cents en argent. Le Canada mit en circulation sa petite pièce de 1 cent en 1920, et sa grande pièce de 5 cents en nickel en 1922. Toutefois, en raison des réticences que cette innovation suscita au sein de la population, c'est seulement en 1937 que le gouvernement de Terre-Neuve envisagea officiellement de frapper des pièces de même dimension que celles du Canada. Après mûre délibération, Terre-Neuve décida de conserver la pièce de 5 cents en argent mais d'émettre une pièce de 1 cent de petit format.

II s'avérait ainsi possible de réaliser de considérables économies en frappant des pièces de 1 cent de plus petite dimension. Le revers très joli de la nouvelle pièce reproduite ici est orné principalement de l'emblème floral de Terre-Neuve, la sarracénie pourpre (sarracenies purpurea), communément appelée petits cochons. Cette plante insectivore pousse à l'état sauvage dans l'île. Les insectes sont attirés par un liquide visqueux qui s'accumule dans le petit réceptacle formé par chacune des feuilles. Une fois englués dans le liquide, les insectes sont dissous et digérés par la plante. Les premières pièces de la nouvelle série furent frappées à la Monnaie royale de Londres en l 938. Par la suite et jusqu'en 1947, les pièces furent frappées à la Monnaie royale canadienne à Ottawa. L'échantillon fait partie de la Collection nationale de monnaies, Banque du Canada.

Pièce d'un cent en bronze, 1938
Pièce d'un cent en bronze, 1938

Cet article représente une partie de l'article nommé Musée de la monnaie de la Banque du Canada.

Source : Bibliothèque et Archives Canada